Tensions palpables au CHPf

C’est reparti pour un tour à l’hôpital du Taaone où le spectre de la grève générale se précise.

Les négociations ont débuté cet après-midi à 15h30 entre les parties prenantes au conflit. Mais visiblement, le dialogue semble mal engagé et si aucun accord n’est trouvé, le débrayage sera effectif et concernera tous les services à compter du mercredi 3 juin, à minuit.

Parmi les seize points de revendication, il est question d’une revalorisation du point d’indice (servant de base au salaire) mais également du recrutement de certains personnels.

Le directeur de l’établissement est directement mis en cause par les délégués du personnel, lui reprochant son « orgueil mal placé ». Lui rétorque qu’il ne peut faire qu’avec les moyens du bord, dans un contexte de diminution de l’enveloppe budgétaire.

Après la grogne du personnel de Radiologie, l’extension du mouvement à l’ensemble de l’hôpital laisse présager une mobilisation de plus grande ampleur qui viendrait encore, indubitablement, altérer son fonctionnement et par conséquent, réduire l’offre de soins pour une partie de nos concitoyens en pleine souffrance.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close