Teroma 2: « Je ne me rendrai pas sur le barrage… », déclare J-C Bouissou

Le ministre du Logement, porte-parole du gouvernement, Jean-Christophe Bouissou, a été catégorique sur ce point.

Depuis quelques jours, un « groupuscule » de résidents du lotissement sis à Faa’a a érigé un barrage pour exprimer leur mécontentement.

Ils veulent ainsi dénoncer le coût élevé des loyers à Teroma 2, structure construite en 2004 par l’Office polynésien de l’habitat dans la perspective d’une accession à la propriété avec, à la clé, une forte mixité sociale. Et le ministre de rappeler à toutes fins utiles qu’à l’époque il n’était pas en fonction, auquel cas il ne peut être tenu responsable de l’attribution de logement à des personnes dont les revenus ne correspondent pas au montant des loyers demandés.

Quoiqu’il soit, il a annoncé publiquement sur TNTV avoir « demandé au directeur de l’OPH de suspendre le prélèvement de la part acquisitive », laissant à la seule charge des familles en difficulté la part locative.

Mais sur le principe, le ministre du Logement a indiqué qu’il ne se rendra pas sur le barrage. Motif avancé par l’intéressé: « Ne pas donner du crédit à ce genre de comportement ». Libre aux contestataires de venir le rencontrer à son bureau.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close