Terres rares: quand le haut-commissaire se lâche…

Le torchon brûle entre l’UPLD d’Oscar Temaru et le représentant de l’Etat, Lionel Beffre, à propos des « terres rares » qui tapisseraient les fonds sous-marins de la Zone économique exclusive (ZEE) polynésienne.

 

Depuis plusieurs mois déjà, le groupe indépendantiste à l’assemblée – Richard Tuheiava en tête – ne cesse d’affirmer sur tous les toits que « l’Etat veut faire main basse » sur cette richesse potentielle dont, soit dit en passant, nul ne connaît l’ampleur, ni même l’existence.

Une proposition de résolution a été même été déposée par le président de l’institution, Marcel Tuihani, au nom du Tahoeraa huiraatira, demandant que cette compétence figure une bonne fois pour toutes dans le marbre de la loi organique portant statut d’autonomie. A l’instar de ce qui a été fait pour la Nouvelle Calédonie. Son étude est toujours d’actualité, selon le cabinet.

Car à l’évidence, les garanties données dernièrement par la ministre des Outre-Mer, Georges Pau-Langevin, selon lesquelles il appartient bien au pays d’explorer et d’exploiter les terres rares en Polynésie française, n’ont pas été suffisantes.

Aussi, face à ce qu’il considère comme « un mensonge de l’UPLD », le haut-commissaire n’a pas mâché ses mots à l’adresse de tous les détracteurs qui se « retrouvent nus en termes d’arguments ». Preuve de son agacement, Lionel Beffre a conclu avec un brin d’ironie: « Y a t-il des terres rares sous la décharge de Faa’a ? » Sujet sur lequel, en effet, il ne fait pas bon venir chatouiller les pieds de son tavana, Oscar Tavana.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close