Territoriales: G.Flosse, futur « conseiller spécial » en cas de victoire

Geffry Salmon est prévenu: en cas de victoire du Tahoeraa huiraatira le 6 mai prochain, Gaston Flosse gardera un oeil sur la conduite des affaires au plus haut niveau du pays.

Inéligible certes mais pas « out » pour autant! Le « vieux lion » n’est pas prêt de rentrer dans sa tanière et y couler des jours paisibles.

Lors d’une rencontre avec les journalistes samedi après-midi à l’issue du congrès du Tahoeraa qui s’est déroulé en présence d’environ 9 000 personnes (source organisateurs), le président du mouvement s’est livré à quelques confidences. Comme celle, par exemple, d’occuper la fonction de « conseiller spécial » du président fraichement élu, celui-là même qu’il a contribué à faire roi quelques semaines plus tôt.

C’est que Gaston Flosse entend bien rester fidèle à sa devise: « Ce que je dis, je le fais! »

Le programme orange est ainsi fortement orienté vers le social. « Pour aider cette population qui souffre… » dit-il alors qu’en face « ils s’en foutent de cette situation ». La cantine gratuite pour tous les enfants, le transport en commun à 100 Fcfp, quel que soit le trajet…G. Flosse l’assure: « Nous avons tout l’argent qu’il faut ». Mais aucune indication sur ce qu’il en coûtera à la collectivité…

Autre préoccupation de Gaston Flosse: remettre les pendules à zéro avec l’Etat français. Autant dire que ses « tracas » judiciaires ne sont pas de nature à le rendre conciliant… Mais« Je ne tape pas sur l’Etat, se défend t-il. Je lui dis de respecter les Polynésiens ». Et d’argumenter: « Quand on occupe des terres domaniales comme celles de Moruroa et Fangataufa, il serait normal que la France paie, au moins le même loyer que celui des agriculteurs… »

Enfin, toujours sur le plan institutionnel, le président du Tahoeraa considère que l’évolution de notre pays vers celui d’un « pays associé » est toujours d’actualité mais que « ce n’est peut-être pas le bon moment… » Un brin de réalisme quand même!

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Territoriales: G.Flosse, futur « conseiller spécial » en cas de victoire

  • 26 mars 2018 à 21 h 00 min
    Permalink

    Quelle pitrerie, il faut espérer que les électeurs vont ouvrir grand leurs yeux et mettre fin à cette mascarade. Deux clowns vont s’entendre sur le dos du peuple pour détruire notre fenua pour satisfaire leur gloire personnelle, il s’agit de Flosse et Temaru qu,ils sont capable de s’associer au deuxième tour comme il l’ont déjà fait.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close