Territoriales: l’association 193 s’invite dans la campagne

Dans une lettre ouverte transmise ce jour aux médias, l’association 193 demande à chacune des listes candidates aux élections territoriales de prendre position publiquement durant sa campagne sur un certain nombre de sujets liés aux expérimentations nucléaires françaises.

Quatre sujets sont évoqués dans ce courrier, à savoir: l’organisation d’un référendum local au travers une pétition qui a récolté 54 000 signatures; indemnisation et réforme profonde la loi Morin. Quand bien même la notion du risque négligeable a été supprimée…La prise en charge totale par l’Etat de tous les préjudices liés à la maladie ou à la mort d’une victime et enfin, la réalisation d’études sur les maladies dites transgénérationnelles.

« Certains d’entre vous seront aux commandes du Fenua d’ici quelques jours. La politique a ouvert les portes aux essais nucléaires et l’Etat français en a profité pour s’installer. Aussi, aujourd’hui, c’est la politique qui doit demander à l’Etat, justice, réparation et versement des dommages et intérêts.

L’Association 193 souligne qu’elle veillera à ce que les populations polynésiennes, oubliées du nucléaire, obtiennent réponse à leur appel lancé par la pétition, et formule le souhait, que tous Polynésiens que vous êtes et que nous sommes, nous arrivions à nous unir autour de cette problématique qui n’a que trop duré », peut-on lire en conclusion.

Photo d’archives

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close