Territoriales (opinion): jusqu’où ira t-il dans sa soif de pouvoir ?

Plus c’est gros, plus ça passe! Et visiblement, tout le monde a l’air de trouver ça normal…Telle est la conclusion qui s’impose à la lecture de la dernière interview de Gaston Flosse à Tahiti-Infos dans le cadre des Territoriales.
A l’entendre pérorer dans tous les médias, on pourrait d’abord se demander à quoi bon tout son cinéma sur son inéligibilité, et le prétendu complot juridico-politique orchestré contre lui par l’Etat puisque de toute façon, il se comporte comme le futur maître de notre collectivité.

Il est partout, même sur l’affiche électorale du Tahoeraa où son « visage d’ange » un tantinet machiavélique quand même, a volontairement été grossi par rapport au tandem Salmon-Iriti qu’il s’apprête à faire roi de notre pays et reine de l’assemblée.

Ils ne sont pas les premiers à lui avoir servi de marche-pied! Jacques Teheiura d’abord avait fait la pige à la fin des années 80, le temps d’un passage du « vieux lion » par le secrétariat d’Etat aux affaires du Pacifique. Lucette Taero ensuite avait accepté la place du perchoir avec la garantie de faire le sale boulot, non sans mal il est vrai…, en matant l’opposition de l’époque dans l’hémicycle.

Là où Gaston est plus fort encore, c’est qu’il annonce la couleur de sa futur casquette de « conseiller spécial » du président. Encore faudra t-il lui aménager une place de premier rang à l’assemblée car il n’est pas du genre à s’asseoir derrière…

Ce qu’il ne dit pas en revanche dans l’interview à Tahiti-Infos, c’est ce qui le motive en réalité! L’amour du Pays ? Une énergie débordante ? Des petites gens qu’il défend bec et ongles, ceux-là même qu’il a contribué vingt années durant à plonger dans la misère et l’assistanat ? Peut-être…mais Gaston Flosse a surtout quelques comptes à régler.

D’abord avec les prétendus traîtres à qui il entend faire mordre la poussière. Question d’égo. Electoralement parlant, il peut toujours essayer. Réponse le 22 avril au soir. Mais contre l’Etat, jusqu’où est-il prêt à aller pour se faire respecter ? « Ce que je dis, je le fais », répète t-il à qui veut bien l’entendre. Il ne lui reste plus qu’à obtenir, comme il le demande, le remboursement à la CPS des dépenses consécutives aux maladies radio-induites, soit 54 milliards de Fcfp. Ou encore, le paiement d’un loyer annuel de 12 milliards de Fcfp pour l’occupation des atolls de Moruroa et Fangataufa.

Après tout, il lui faudra bien ça pour financer son train de mesures électoralistes et clientélistes, malgré toutes les railleries de ses adversaires politiques. De toute façon, qu’on se dise, et il ne s’en cache pas, il « se fout » éperdument de ce que peuvent dire les autres. Un aveu qui en dit long sur son état d’esprit actuel.

Télécharger l'article en PDF

2 pensées sur “Territoriales (opinion): jusqu’où ira t-il dans sa soif de pouvoir ?

  • 17 avril 2018 à 22 h 08 min
    Permalink

    Il est totalement incompréhensible qu’un quotidien comme TAHITI info fasse ce genre d’interview d’une personne qui n’est même pas candidate puisque inéligible. C’est faire de la publicité pour les malhonnêtes.
    N’y a t’il pas une réclamation à faire contre l affiché électorale du tahoeraa, en effet Gaston Flosse n’a rien à faire sur cette affiche. C’est simplement tromper les gens.
    Espérons que les électeurs seront suffisamment intelligent pour envoyer Flosse en retraite pour le bien de notre fenua.
    C’est un megalo et si par malheur il était élu notre fenua. S’enfoncera dans la misère. D’ailleurs les deux vœux de la politique, Flosse et Temaru sont prêt à s’entendre pour dilapider tout le travail qui a été fait pour tirer notre économie vers le haut.

    Répondre
    • 19 avril 2018 à 1 h 42 min
      Permalink

      Exactement il est impensable que l’on laisse faire ….. je plains les têtes de liste du TH qui ne servent que de marionnettes…. et l’on sait qui tire les ficelles ……

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close