Teva Rohfritsch à l’assemblée générale de la conférence des régions périphériques maritimes

 

Le ministre de la Relance économique, de l’économie bleue, de la politique numérique, chargé de la promotion des investissements, Teva Rohfritsch, s’est rendu, vendredi, à l’Assemblée générale de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes d’Europe (CRPM).

Réunis à Florence, les représentants des 160 autorités régionales et locales, membres du réseau européen, ainsi que les représentants des institutions européennes ont échangé sur les thèmes des transports, de l’accessibilité, de l’énergie, du climat et des affaires maritimes afin d’intégrer au mieux les intérêts des Régions dans les politiques européennes. La déclaration finale adoptée à l’unanimité par l’Assemblée générale  propose des pistes d’action pour développer l’action des Régions dans les affaires maritimes et appelle les instances européennes et nationales à reconnaître leurs compétences en matière de politiques publiques.

Membre de la Commission des îles dont elle brigue la représentation des membres français au bureau politique, la Polynésie française a soutenu plusieurs interventions visant à reconnaitre les spécificités des îles et à créer des dispositions spécifiques pour répondre aux coûts de l’insularité. « L’Union européenne doit soutenir ses Régions maritimes, insulaires et océaniques », a rappelé Teva Rohfritsch avant d’énoncer les impacts sociaux, environnementaux et économiques du changement climatique déjà visibles en Polynésie.

La déclaration finale appelle les Parties de la Cop 21 à prendre des engagements ambitieux en matière d’adaptation et d’atténuation du changement climatique et encourage la mise en place de financements adaptés. Le Président açorien de la CRPM – M. Vasco Cordeiro – portera par ailleurs la voix des Régions à la Cop 21 lors d’un événement qui se déroulera en parallèle le 3 décembre prochain. Cette réunion a également permis au ministre d’échanger avec ses homologues régionaux notamment en matière d’industrie maritime, d’énergies marines renouvelables de formations aux métiers de la mer ou encore de pêche en vue d’intégrer des projets européens et de créer de nouveaux partenariats.

La conférence des régions périphériques maritimes est une association loi 1901 qui agit d’une part en tant que think-tank et d’autre part en tant que lobby visant à promouvoir et défendre l’intérêt des régions dans les politiques européennes. Créée en 1973, la CRPM compte aujourd’hui 160 membres (autorités régionales et locales) issues de 28 états membres de l’Union Européenne et de 7 Etats du voisinage oriental et méridional. La Polynésie française est membre de la CRPM depuis 2014.

Communiqué du Gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close