Tir de Flash-Ball: prison avec sursis pour deux policiers

Deux policiers ont été condamnés jeudi à des peines de 7 et 18 mois de prison avec sursis pour avoir blessé au Flash-Ball deux manifestants, dont l’un avait perdu un oeil en 2009 à Montreuil. 

Le 8 juillet 2009, des policiers avaient fait usage de leur Flash-Ball pour repousser des manifestants rassemblés devant un squat à Montreuil. Trois policiers avaient tiré chacun à deux reprises avec leur Flash-Ball, une arme aujourd’hui très critiquée pour son imprécision. Six personnes avaient été blessés, dont Joachim Gatti, qui avait été éborgné.

Une peine plus lourde

Le policier reconnu coupable du tir ayant touché Joachim Gatti a vu sa peine alourdie en appel: il a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et 24 mois d’interdiction de port d’arme. En première instance, en décembre 2016 à Bobigny, il avait été condamné à 15 mois de sursis et 18 mois d’interdiction de port d’arme.

Le deuxième policier a été condamné à 7 mois avec sursis et 12 mois d’interdiction de port d’arme pour avoir blessé un autre manifestant. Le troisième fonctionnaire a été relaxé.

La cour d’appel a néanmoins estimé que toutes les blessures ne pouvaient être imputées avec certitude à un tir de Flash-Ball et que certains tirs ne pouvaient être imputés aux policiers. Elle a donc relaxé les policiers pour les quatre autres manifestants blessés.

« Absence d’instruction claire et précise »

La cour a reconnu aux policiers comme circonstance atténuante la défaillance de la hiérarchie et son « absence d’instruction claire et précise » ce soir-là. Elle a aussi pointé la « responsabilité plus générale de les doter d’une telle arme, caractérisée par un manque de précision majeure ».

« Les policiers ont le temps pour eux« , a réagi à l’issue de l’audience le Collectif du 8 juillet, constitué pour soutenir les victimes, en regrettant le fait que les fonctionnaires multiplient les recours. Ils ont aussi regretté que la cour se soit basée sur une expertise anc..

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close