Tout l’art de mettre en valeur les coquillages

La quatrième édition de la Galerie des coquillages a officiellement ouvert ses portes lundi matin dans le hall « René Leboucher » de l’assemblée de la Polynésie française.

 

Soutenue par le ministère du Développement des activités du secteur primaire et le service de l’artisanat traditionnel, cette nouvelle exposition regroupe près d’une trentaine d’artisans venus de tous les archipels. Outre la présence du ministre de tutelle Frédéric Riveta, l’institution était représentée par Monique Richeton.IMG_5168

Pour cette édition qui se déroulera jusqu’au dimanche 10 mai inclus, trois variétés de coquillages sont mises à l’honneur, ou plutôt en valeur: le « mata mimi » (cyprès appartenant à la famille des porcelaines, le « pupu Huahine ou littorine en français et enfin, le « ma’oaoa ou mapihi » de la famille des néritidaes.IMG_5173

Durant ces quatorze jours, les organisateurs ont prévu des concours : de la plus belle parure et du plus beau miroir. Le tout confectionnés à partir des matières premières de la mer.

IMG_5169

Par ailleurs, le 8 mai, les visiteurs pourront assister au concours d’orchestre « kaina » suivi de démonstrations de confection de « kumu hei », bouquet odorant composé de fleurs aux multiples senteurs présentés par les Marquisiens invités à cet événement.

Précisons que la Galerie des coquillages est ouverte tous les jours de 8h à 18h.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close