Tout sur les « Foulées du front de mer » disputées cet après-midi à Papeete

A l’initiative du bureau des sports de la Gendarmerie nationale, la vingt-deuxième édition des « Foulées du Front de mer » se déroulera samedi après-midi à Papeete. 

Cette épreuve, désormais très populaire, contribue à une action caritative en reversant l’intégralité des bénéfices au centre d’accueil de l’enfance « Te Maru Perereau » et à l’association « Tama Ora » afin de contribuer à l’amélioration et au développement de ces structures sociales.

Cette année « Les foulées du front de mer » sera un événement associé à l’opération santé « Tu’aro no te ora ». Cette opération est pilotée par la Caisse de prévoyance sociale t vise à encourager l’activité physique au sein de la population.

La fédération d’athlétisme pour la Polynésie française(FAPF) et la fédération polynésienne de protection civile(FPPC) apporte pour leur part un solide appui technique et humain grâce à ses bénévoles. La course est inscrite au calendrier des courses de la FAPF.

Sept courses pédestres se dérouleront sur le front de mer de la ville de Papeete :

  • Des courses réservée aux scolaires sur un parcours allant de 800m à 1,5km
  • Une course populaire de 5 km
  • Les foulées du front de mer de 15 km
  • La course des 15km sert également de support au challenge interarmées de course à pied. Les militaires des différentes armées et de la gendarmerie stationnées en Polynésie s’affronteront sportivement durant cette épreuve.

L’année dernière, plus de 1300 coureurs de tous âges ont participé aux différentes courses.

L’encadrement de cet événement sportif nécessite la présence de gendarmes, policiers et civils qui assurent le bon déroulement des différentes courses, la sécurité de l’itinéraire, le secours aux victimes et la fluidité de la circulation routière. En tout près de 150 personnes concourent au bon déroulement de la manifestation.

Le commandement de la Gendarmerie pour la Polynésie française engage ses militaires (GPI, PSIG, services transmission, Brigade Motorisée…) et ses réservistes. Des policiers municipaux et des motocyclistes de la Police Nationale sont également présents pour renforcer ce dispositif de sécurité.

Des personnels de la Fédération Polynésienne de Secourisme sont répartis et prêts à intervenir sur l’ensemble de l’itinéraire de la course. Ils arment également un poste médical avancé composé d’un médecin et de secouristes. Des sapeurs pompiers de Papeete sont aussi présents sur le stade Willy Bambridge.

Enfin, de nombreux postes de régulation sont assurés par la Gendarmerie à l’entrée, au centre et à la sortie de la ville afin de fluidifier le trafic routier.

Le centre d’accueil « Te Maru Pererau »

Le centre d’accueil de l’enfance « Te Maru Pererau » ( à l’ombre de tes ailes) a été créé en novembre 1971. La direction est assurée par la congrégation des sœurs de « Saint Joseph de Cluny ». La mission du centre est de recevoir en hébergement des enfants démunis de soutien, d’éducation et d’encadrement familial mais aussi des enfants abandonnés, maltraités et en danger dans leur milieu de vie. Les enfants arrivent donc au centre en situation d’échec familial, social et scolaire. . L’encadrement du centre travaille en collaboration avec les services sociaux, les enseignants, le personnel médical, les psychologues et autant que possible avec les familles. Le centre accueille au maximum 30 enfants (filles et garçons) âgés de 3 à 12 ans. Ceux-ci sont placés pour un minimum d’une année et ce jusqu’à l’âge de 12 ans. Grâce aux foulées du front de mer, au fil des années, le centre a pu investir dans du matériel informatique, des infrastructures de jeux de plein air, un téléviseur, des ventilateurs , tout cela pour l’éveil et l’éducation des enfants. Mais outre l’investissement matériel, le chèque remis à la directrice du foyer permet également aux enfants de pratiquer des activités sportives et artistiques à l’extérieur du centre et d’organiser des voyages culturels.

« L’association Tama Ora »

Cette association gère le « Fare Aupuru » qui est une structure d’accueil de jour pour les enfants à lourd handicap mental. Les enfants sont récupérés le matin à leur domicile par les chauffeurs de l’association. A leur arrivée au Fare, ils sont pris en charge par l’équipe pédagogique. En fin de journée, ils sont reconduits chez eux. Les fonds récoltés contribuent à améliorer le quotidiens des enfants. L’année dernière, les 880 000 Francs CFP  récoltés ont été répartis entre les deux associations.

Après les Tiki To’a, l’an dernier, ce seront les lauréates de Miss Tahiti qui chausseront les baskets pour encourager les enfants. Elles donneront également le départ des courses, remettront les trophées aux vainqueurs et seront présentes lors de la cérémonie de remise des chèques aux associations.

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close