Traitement des déchets: le recyclage ne dépasse pas 6% du volume total

La troisième édition de l’analyse de l’état de l’environnement en Polynésie française a été restituée fin octobre, souligne l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) dans sa dernière lettre mensuelle.

 

L’étude pose un diagnostic factuel de l’évolution des écosystèmes polynésiens depuis 2007.

Le gisement de déchets est en forte augmentation, et concerne des déchets moins dégradables.

La production serait comprise entre 130 000 et 147 000 tonnes de déchets par an, dont plus de 75 % produits sur Tahiti et Moorea.

Les coûts de gestion des déchets (collecte et traitement) se sont élevés en 2012 à 28 700 F CFP/tonne en moyenne, soit 12 500 F CFP/habitant/an.

En 2013, seuls 40 % des déchets ont été traités (contre 61 % en 2005) mais le taux de recyclage progresse sur la période de 3,5 à 6 % du volume total de déchets.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close