Travaux de terrassement: un meilleur partage s’impose

 

Une trentaine de membres du collectif des entreprises de terrassement a été reçue ce lundi matin, par le président Edouard Fritch et le ministre de l’Equipement Luc Faatau.

Ce collectif qui regroupe des petits chefs d’entreprises déplore, entre autres, un manque de chantier alors qu’un marché de plus d’un milliard Fcfp pour les enrochements vient d’être attribué pour les trois prochaines années à un groupement représentant de grosses entreprises.

Au cours d’un débat très constructif, le collectif a présenté un certain nombre de propositions pour soutenir les plus petites entreprises, et notamment pour revoir la procédure d’appel d’offres dans le sens d’un allotissement des chantiers.

Le ministre de l’Equipement a rappelé qu’en l’état actuel de la réglementation, il n’était pas possible de fragmenter les marchés, mais que le nouveau code des marchés publics, qui a été transmis à l’Assemblée, pourrait favoriser l’allotissement.

Pour le président, les règles ne sont plus adaptées et il faut étudier les conditions d’un meilleur partage. Il partage ainsi le sentiment des petites entreprises. Le président s’est engagé à transmettre par écrit au collectif les propositions du gouvernement issues de cet échange.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close