Trois jours à la CCISM pour baliser le chemin des exportations polynésiennes

Inauguration ce matin à la Chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM) du premier salon baptisé « Tahiti Export Event » visant à encourager les exportations du fenua.

Organisé par l’établissement consulaire, en partenariat avec le ministère de la Relance économique, cet événement réunit trois jours durant une vingtaine d’exposants, tous bien décidés, qu’ils soient du secteur public comme les Douanes, la Sofidep…, du privé (plusieurs compagnies aériennes) ou encore des organismes nationaux (UbiFrance…), à promouvoir le savoir-faire polynésien.IMG_4232

Lors de son allocution de bienvenue, le président de la Chambre, Stéphane Chin-Loy, a reconnu que les actions menées jusqu’ici au travers le financement de déplacement sur les marchés extérieurs, n’avaient pas rencontré le succès escompté. D’où la décision de consacrer davantage de moyens sur la préparation en amont et la formation des exportateurs potentiels. Le ministre Jean-Christophe Bouissou lui a succédé pour dire que le gouvernement soutenait pleinement cette initiative.

Il faut dire que les freins à l’export sont nombreux. Outre des coûts de production et de transport élevés qui renchérissent la matière première (ex: la purée de noni à 48 Fcfp le kilo en Polynésie contre 12 Fcfp ailleurs dans le Pacifique), les chefs d’entreprises pointent du doigt la complexité des déclarations en douane, à plus forte raison lorsqu’il s’agit de petites quantités. Sans parler de l’insuffisance des compétences en marketing international qui pénalise nombre de petits producteurs…

Toutes ces questions seront abordés durant ce salon sous de multiples formes grâce à la tenue de conférences et de tables rondes dont le programme figure sur le site: www.tahiti-trade.com ou www.ccism.pfIMG_4233

Rappelons quand même qu’avec seulement 12 milliards Fcfp de produits exportés par an (hors recettes touristiques), Tahiti et ses îles ne couvrent que 10% des importations. Rapporté au montant du Produit intérieur brut (environ 500 milliards de Fcfp), il y a effectivement de la marge…

Le programme de l’après-midi

13h-15h……Atelier Export Mode d’emploi

14h-16h….Tables rondes sur les perles brutes, la bijouterie et l’artisanat ainsi que les produits de la mer

17h-18h30….Conférence sur le thème: « Les instances nationales au commerce extérieur »

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close