Trois jours à Rimatara pour parler Education et Sécurité

Le chef de la subdivision administrative des îles Australes, Patrick Naudin, et Christelle Lehartel, ministre de l’éducation, de la jeunesse et des sports ainsi que de Philippe Couturaud, vice-recteur de la Polynésie française, étaient à Rimatara du 1er au 3 octobre 2018.

Cette visite de trois jours était centrée sur les thèmes de l’éducation et de la sécurité.

A cette occasion, ils ont inauguré la bibliothèque scolaire de Rimatara. Cette structure a été financée par le Fonds intercommunal de péréquation (FIP) à hauteur de 95%, soit 16,7 millions de F cfp. Le coût du projet s’élève à 17,6 millions de F cfp.

Dans la continuité du salon du livre qui s’est déroulé en mars 2015 à Rimatara, la circonscription pédagogique des Australes et la commune de Rimatara ont décidé de mettre en place un plan de développement de la lecture avec le soutien des services de l’Etat et du Pays. Un nouveau salon du livre pourrait avoir lieu en 2019 qui valorisera la bibliothèque.

Rimatara accueille douze élèves en 6ème depuis cette rentrée scolaire. Ce dispositif n’existe nulle part ailleurs. Sa mise en œuvre est le fruit de réunions de travail et de concertation entre les inspecteurs du premier degré et du second degré, les directeurs d’établissement scolaire, la directrice du groupement scolaire Amaru-Anapoto-Motuaura et le principal du collège de Rurutu. Les collégiens peuvent ainsi rester une année de plus auprès de leur famille et être bien préparés pour leur rentrée en 5ème au collège de Rurutu.

La délégation a également visité trois écoles de l’île : l’école primaire du village principal d’Amaru et la classe de 6ème expérimentale (cycle 3) à Amaru ; l’école maternelle à Mutuaura (59 élèves) et l’école primaire à Anapoto (44 élèves).

Puis direction le centre des jeunes adolescents (CJA) de Rimatara où Pererina Tehio, directrice du centre, le corps enseignant et les élèves ont présenté à la délégation les outils pédagogiques dont ils disposent et formulé leurs besoins en équipement numérique.

Par ailleurs, les associations de l’île ont évoqué avec les membres de la délégation le sujet de la préservation de l’environnement, notamment de leurs oiseaux endémiques, le Ura et le Oroma’o ; mais aussi les dispositifs d’accompagnement pour les évasanés, ainsi que les actions mises en place dans les domaines du sport et du tourisme.

Concernant la sécurité, la délégation a visité la brigade territoriale de gendarmerie de Rimatara, dirigée par l’adjudant Victor Faafatua, avant de se rendre à la caserne des pompiers de Rimatara. Les travaux d’aménagement de cette caserne ont été financés au titre des travaux divers d’intérêt local (TDIL) à hauteur de 49,13%, soit 2,4 millions de F cfp. Le coût du projet s’élève à 5,5 millions de F cfp.

L’administrateur a également visité les forages d’eau et réservoirs d’eau potable et a abordé avec le maire le sujet du traitement des ordures ménagères avec la mise en place du tri sélectif.

Enfin, la visite s’est achevée par le centre médical de l’île qui offre à la population de l’île un service de santé de proximité.

Ce déplacement à Rimatara a été l’occasion de réaffirmer la volonté de l’État et du Pays d’accompagner la commune, riche de son savoir-faire et de ses sites remarquables, dans leurs projets de développement, notamment dans les domaines touristique et économique.

Communiqué Etat

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close