Trois options pour passer un bon Réveillon du 31 décembre

Pour passer un bon dîner du réveillon pour le nouvel an 2015, il est important de bien manger (surtout si vous souhaitez boire quelques verres pendant la suite de la soirée). Autant vous organiser à l’avance pour débuter la nouvelle année de la meilleure des façons.

Trois solutions s’offrent alors à vous.

La première consiste à dîner chez des amis avant d’aller en soirée. Avantages : faible coût et c’est conviviale. Désaventages: préparation du diner – on est peut être loin du lieu de fête.

Deuxième solution: dîner dans un restaurant. Avantages : c’est souvent bon. En plus, vous pouvez choisir un restaurant proche de votre soirée du jour de l’an. Inconvénient, le prix est souvent élevé pour le réveillon – Le service est souvent long et on peut s’endormir un peu…

Dernière option: la discothèque avec dîner Nouvel an ou buffet + soirée. Avantages : c’est beaucoup moins cher et plus conviviale. Par ailleurs, vous êtes déjà sur place et vous pouvez boire quelques verres sans craintes – La fête commence plus rapidement et sera donc plus longue. En revanche, il s’agit souvent de buffet et non de dîner du réveillon.

A vous de voir les avantages et les inconvénients et de choisir la solution qui vous conviendra le mieux pour ce nouvel an 2015. L’essentiel étant de répondre aux trois fonctions de l’alimentation, à savoir:

  • couvrir ses besoins nutritionnels (les dépasser même !),
  • se faire plaisir,
  • être en convivialité en famille ou entre amis.

C’est la raison fondamentale pour laquelle une attention particulière est portée à la composition et à la confection de ces repas si importants en terme de symbolique alimentaire.

Cinq règles à respecter

Doucement sur l’apéro! C’est souvent l’erreur la plus courante et la plus fatale : celle de se jeter sur l’apéro. On a mangé léger dans la journée en prévision des fêtes, on s’est dépensé pour trouver et emballer les cadeau, on a passé deux heures dans la salle de bain pour son brushing, alors on mérite bien quelques coupes de champagne et plusieurs petits fours et canapés !

Mais bien souvent, l’apéro dure et les petits toasts nous font de l’oeil. Résultat, on mange, on grignote et quand vient l’heure de l’entrée, on a (presque) plus faim…

A l’heure du réveillon, on lève le pied sur l’apéro. Il ne s’agit pas là de se priver, mais de se faire plaisir sans se frustrer, ni se gaver. On déguste, lentement, quelques bouchées, pour goûter et faire honneur à ce qui est présenté. Mais on se réserve. Il ne s’agit que d’une mise en bouche.

Alcool avec modération

Champagne à l’apéro, vin blanc liquoreux avec le fois gras, vin rouge avec la dinde… En règle générale, et sans même s’en rendre compte, le réveillon de Noël est souvent bien arrosé.

Mais attention à ménager votre foie et à limiter l’ivresse pour éviter la « gueule de bois  » du lendemain. On évitedonc de consommer de l’alcool ou on le consomme avec modération. Une coupe de champagne pour commencer, un verre de vin à déguster lentement pendant le repas et de l’eau entre deux :  tout devrait bien se passer. Ceux qui veulent aller plus loin doivent savoir que les recommandations de l’OMS sur la consommation d’alcool sont de ne pas dépasser quatre verres maximum lors des grandes occasions.

Aussi, on boit avec modération et on évite les mélanges. On n’oublie pas de s’hydrater avec de l’eau entre deux verres, afin de ne pas souffrir de la déshydratation qu’entraîne la consommation d’alcool.

Limiter les graisses

Toasts avec de la pâte feuilletée, blinis, saumon fumé, tarama, foie gras, viandes rouges, sauces à la crème, fromages puis desserts à base de crème, de beurre ou de chocolat… la liste des sources de matières grasses cachées ou ajoutées s’allonge très très vite pendant les repas de fête. On pourrait aussi y rajouter celle du sel, avec les fruits de mer et coquillages…

Si les graisses rendent les aliments onctueux à souhait et participent à ce qu’on appelle la palatabilité, elles sont aussi sources de désagréments gastriques certains quand elles sont autant accumulées. Digestion ralentie qui s’éternise, foie à la peine : les conséquences sont difficiles à vivre après le repas.

Surtout, bouger!…

Il n’y a rien de pire pour la digestion que de rester simplement assis à table, sans bouger. Pour permettre à son corps d’éliminer un peu, et surtout de mieux digérer, on bouge, on s’aère !

On n’hésite pas à se lever pour débarrasser, pour faire un tour dans le jardin ou dehors (entre le plat et le dessert par exemple) afin de revenir revigoré. On joue avec les enfants, on se lève pour aider à monter les jouets… bref, tous les motifs sont bons pour sortir de table.

On ne reste pas à table toute la soirée. On se dégourdit les jambes pour mieux activer la digestion. On sort pour changer d’air, pour mieux respirer et faire des pauses dynamiques pendant le repas.

A bas les excès

 Si réveillon de Noël est synonyme de ballonnements, de nausées et d’écoeurement, c’est que le repas a été trop copieux : en alcool, en graisses, et surtout en quantités. C’est l’overdose de nourriture. Elle arrive d’autant plus s’il faut enchaîner plusieurs réveillons à la suite (famille composée, recomposée, belle-famille obligent…).

C’est le moment de faire attention à soi, de ne pas s’oublier et de savoir faire la part de choses entre son bien-être physique et les obligations alimentaires et festives. Les excès n’apportent rien d’autres que du malaise physique et parfois psychiques. Pourquoi maltraiter son corps ? Tout est dans la mesure. Les quantités ingérées font partie de cette règle d’or qui doit tout au bon sens, même pour les repas de fête !

Aussi, on est à l’écoute de son corps. On mange en petites quantités, pour pouvoir manger de tout sans offenser ses hôtes, pas trop vite. Et on s’arrête quand on n’a vraiment plus faim.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close