Trump alerte l’armée pour repousser les migrants Honduriens

Donald Trump a déclaré lundi 22 octobre avoir « alerté » l’armée et les gardes-frontières avant l’arrivée de la « caravane » de migrants en route vers les Etats-Unis, une urgence « nationale » selon lui.

Le président américain accuse dans un tweet l’armée et la police mexicaines d’être « incapables » d’arrêter ces milliers de migrants, majoritairement honduriens, et assure que des « criminels et des inconnus originaires du Moyen-Orient » sont présents parmi eux.

« La Constitution lui donne le droit de décider de qui peut entrer aux Etats-Unis, a expliqué Jean-Eric Branaa, chercheur spécialiste des Etats-Unis, à franceinfo. Il « peut mobiliser l’armée et bloquer totalement cette frontière ».

Le président américain a aussi affirmé que les Etats-Unis allaient réduire l’aide allouée à plusieurs pays d’Amérique centrale, déplorant qu’ils ne soient pas capables d’empêcher les gens qui veulent se rendre « illégalement » aux Etats-Unis de quitter leur pays.

Après avoir passé une deuxième nuit au Mexique, des milliers de Honduriens ont repris leur difficile marche vers les États-Unis. (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close