Un bébé, décédé à 8 mois, incinéré par erreur

L’erreur est tragique et irréparable: un couple marseillais a appris que leur enfant, décédé à l’âge de 8 mois à l’hôpital de la Timone, avait été incinéré à la place d’un autre.

Ils ont déposé plainte, a-t-on appris jeudi auprès de leur avocat.

Les parents avaient réglé avec une entreprise funéraire les obsèques de leur sixième enfant, décédé dans la nuit du 23 au 24 février à l’hôpital des suites d’une pathologie cardiaque.

Alors que le couple s’apprêtait, mercredi, à enterrer au cimetière leur fils prénommé Moïse, des responsables hospitaliers les ont informés, après plusieurs heures d’attente, que le corps avait par erreur été incinéré le matin même au funérarium d’Aubagne, a raconté leur avocat Me Prosper Abega. Dans un courrier adressé mercredi aux parents, le directeur du groupe hospitalier de la Timone a confirmé « qu’un échange de corps (avait) eu lieu entre leur enfant et un autre enfant au sein des locaux de la chambre mortuaire de l’hôpital ».

Me Abega a précisé que, selon la culture de ce couple français d’origine camerounaise, « le corps doit retourner à la terre, l’incinération est inconcevable. Ils auraient souffert comme tous les parents face à la perte d’un enfant, mais face à cette seconde mort, leur souffrance est irréparable ».

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close