Premier cas de Chikungunya détecté à Arue

Un premier cas de personne atteinte du chikungunya a été confirmé ce jour en Polynésie française. Il s’agit d’une résidente de Arue arrivée de Guadeloupe dimanche dernier.

Les symptômes de cette maladie virale se caractérisent par de la fièvre élevée, de douleurs très fortes dans les articulations, principalement aux extrémités, associées à une raideur, à des douleurs musculaires. Le ministère de la Santé invite les personnes ayant ces symptômes dans les zones concernées à consulter au plus vite un médecin afin de confirmer ou d’infirmer l’apparition d’éventuels nouveaux cas de chikunguya.

Les autorités sanitaires ont décidé de mettre en œuvre une campagne de pulvérisation ciblée à Pirae, Arue et Mahina, les vendredi 30 mai, lundi 3 et vendredi 6 juin.

zone Mahina zone Pirae Arue zone Pirae

Les communes concernées procèderont dès demain et les jours suivants à des opérations de recherche et de destruction des gîtes larvaires dans ces zones ciblées.

Il est en effet urgent d’éradiquer les moustiques adultes, porteurs de cette maladie infectieuse, et les gîtes larvaires. Il est également demandé à la population de se protéger des moustiques en détruisant tous les gîtes autour des habitations.

Source: présidence

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close