Un concours pour inciter les jeunes talents à la création littéraire polynésienne

 

Le ministre de la Culture et de la promotion des langues, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a participé lundi après-midi, au Fare Vāna’a, à Papeete, au lancement officiel du concours de l’Académie tahitienne – Prix John Taroanui Doom.

Afin de promouvoir et valoriser l’utilisation des langues polynésiennes et d’accroître la production littéraire polynésienne, le ministère de la Culture et de la promotion des langues relance le concours littéraire en langues polynésiennes, avec le soutien de l’Académie tahitienne. Ce concours a pour objectif de mettre en exergue des talents connus, de découvrir des talents cachés, et de permettre aux étudiants de partager leurs écrits en dehors du cadre scolaire.

Cette opération est d’autant plus importante que les concours littéraires en Polynésie Française en langues polynésiennes ont été trop peu nombreux. Il y a quarante ans, l’Académie tahitienne avait lancé un concours littéraire en langue tahitienne qui a permis la publication des  HEI PUĀ RII,  tome I publié en 1982, et tome II publié en 1987.

De 2000 à 2003, le Pays et l’Académie tahitienne ont lancé le concours littéraire du « Prix du Président ». Depuis 2004, plus aucun concours en langue tahitienne n’avait été mis en œuvre. D’un commun accord avec les académiciens, le président du Pays et le ministre de la Culture ont souhaité que, pour cette nouvelle édition, le premier prix se nomme désormais « Prix John Taroanui Doom », en hommage à son investissement au sein de l’Académie Tahitienne.

Cette nouvelle édition, organisée par l’Académie, avec le soutien du Pays, a été lancée officiellement ce lundi afin de marquer la commémoration de la Journée des langues polynésiennes. Les candidats pourront proposer toutes œuvres de création littéraire tels que des nouvelles, des récits de vie ou biographies, des romans et des recueils de poèmes.

Il sera institué deux catégories :

  • la première est destinée aux jeunes de 18 à 25 ans pour une production de 15 pages minimum ;
  • la deuxième est destinée aux adultes de plus de 25 ans pour une production de 80 pages minimum.

    Les académiciens seront membres du jury de droit mais pourront toutefois se faire assister de personnalités reconnues pour leurs compétences linguistiques, culturelles et littéraires. Ils seront tenus à l’obligation de réserve et de confidentialité. Tout membre du jury ayant un lien de proximité avec l’un des participants devra se dédire immédiatement de sa fonction.

Les prix attribués seront les suivants :

– Prix de l’académie tahitienne – John Taroanui Doom 500 000 Fcfp

– 2ème prix 300 000 Fcfp

– 3ème prix 100 000 Fcfp

– 4ème prix d’encouragement 50 000 Fcfp

– 5ème prix d’encouragement 50 000 Fcfp

Les informations relatives à ce concours seront disponibles sur le site Internet de l’Académie tahitienne et sur celui du service de la Culture et du patrimoine.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close