Un éclairage sur la réalité du nucléaire

La pièce « Les champignons de Paris » sera jouée au petit théâtre de la Maison de la culture, les 14 et 16 septembre (19h30) prochains.

1960. La France lance son programme d’essai nucléaire militaire dans le Sahara. Six ans plus tard, elle le poursuit en Polynésie sur les atolls de Moruroa et Fangataufa. 193 tirs, atmosphériques puis souterrains, ont été réalisés sur ce petit bout du monde. Il faudra attendre 1996 pour voir
leur arrêt définitif. Sous couvert de protéger la paix, la France s’est dotée d’une arme capable de détruire la Terre.
Le spectacle commence autour de la propagande de l’époque, en faveur du nucléaire et de ses bienfaits. Des éléments d’archives vidéo et audio, des extraits de discours des politiques de l’époque illustrent le rêve de progrès et de prospérité promis par la France.
La parole des témoins est ensuite relayée. Elle apporte un éclairage sur la réalité du nucléaire, les premières prises de conscience, les incidents, les mystères qui entourent certains évènements, les maladies, les vies brisées, les désastres sociaux et écologiques.
La pièce restitue les actes et non simplement les récits de souvenirs anciens. Le spectateur voit se dérouler sous ses yeux les temps forts qui ont marqué cette période et accède aux émotions et au monde intérieur des différents protagonistes.
(extrait du dossier de presse)
Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close