Un final sportif pour les 185 participants engagés dans la Tahiti Pearl Regatta

La 14e Tahiti Pearl Regatta s’est achevée ce samedi dans le lagon de Taha’a en apothéose.

Malgré un échouage et un peu de casse à bord de quelques bateaux, les trente-huit équipages engagés ont su pleinement profiter des bonnes conditions de vent pour redistribuer les cartes du classement général. Team Lipton Ice Tea (Monocoques 1), Allianz (Monocoques 2), Nusa Dua pour Pearl Romance (Multicoques), Gadjo Dilo (Cruising) terminent premiers de leurs catégories.

Après trois premières étapes déjà bien ventées, le maramu’u s’est encore renforcé samedi pour offrir un final sportif aux 185 participants engagés dans la course. La 4ème étape a débuté près du récif Toamaro dans le grand banc entre Raiatea et Taha’a, sous 15 noeuds de vent établi, avec des pointes à 20 noeuds.

Les deux divisions monocoques ont pris le même départ, s’élançant pour une banane de 5,7 milles nautiques dans le lagon. Ils ont été suivis quelques minutes plus tard par les Multicoques. Le Diam 24 de Trésors de Tahiti Espoirs skippé par Teiva Véronique, en tête du classement après trois courses, a pris un magnifique départ mais a très rapidement été contraint à renoncer à l’étape suite à un problème de drisse.

Quelques milles en amont, les monocoques continuaient leur chevauchée fantastique au près, pour atteindre le grand banc central et entamer le chemin de retour au portant. Un retour que la flotte a négocié en à peine quelques minutes, filant toutes voiles dehors en direction de la ligne de départ pour effectuer un deuxième tour de piste. Le Pulse 600 de Sail Tahiti skippé par David Allouch (Multicoques) a particulièrement bien tiré son épingle du jeu, remontant à toute allure vers la bouée de virement.

C’est en revenant au près que le bateau Xperimental, l’ancien bateau de Florence Artaud skippé par Julien Desmont, s’est échoué sur une patate de corail. Il a été secouru par deux speedboats de l’organisation, qui ont réussi à le faire gîter en tirant sur une drisse pour le déséchouer. Plus de peur que de mal pour l’équipage, qui s’en sort sans encombre mais abandonne la course. Le voilier Quille 2 Joie renonce également à finir la régate, suite à des avaries.

En temps compensé, Tei Tei finit l’étape en tête des Monocoques 1 et Allianz en tête des Monocoques 2. En Multicoques, la première place revient à Sail Tahiti, récompensant une très belle prestation sur le lagon.

Une fois la 4ème manche terminée, le comité de course a rappelé l’ensemble de la flotte près de la pointe de Taomaro afin d’organiser un départ commun pour la dernière étape de TPR, un tour de Taha’a par le lagon. Cette envolée de bateaux sous spi, grandes voiles bombées et colorées, a fait le bonheur des journalistes internationaux de Voiles et Voiliers (France) et  Amaury Sport Organisation (Monde), qui ont réalisé de magnifiques images aériennes de ce tableau avec Bora Bora en toile de fond.

Chez les Multicoques, Trésors de Tahiti Espoirs est arrivé largement avant le reste de la flotte sur la ligne d’arrivée dressée devant le motu Mahaea, mais a écopé d’une réclamation de la part de Nusa Dua pour Pearl Romance, qui proteste pour non respect du parcours. La réclamation a été jugée recevable et après délibération du Jury, Trésors de Tahiti a été disqualifié de l’étape et perd sa place de leader au classement général au profit de Nusa Dua pour Pearl Romance.

En Monocoques 1, c’est Team Lipton Ice Tea qui passe le premier la ligne d’arrivée. Cet équipage composé de chefs d’entreprise du fenua réalise une très belle performance sur l’ensemble la régate et se voit ainsi récompensé après trois années d’entraînement et de participation à la Tahiti Pearl Regatta. “Le but est plus qu’atteint, c’est fabuleux” a témoigné Didier Caulliez, skipper de la team. “C’est une aventure qui a débuté il y a trois ans sous l’impulsion de Lipton Ice Tea, notre sponsor fidèle, d’une bande de copains et puis de la rencontre avec Benoît Parnaudeau qui est arrivé à ce moment là en Polynésie. On cherchait un bateau pour faire la TPR sous le sponsoring Lipton Ice Tea et il a été extraordinaire, on était tous plus ou moins marins mais pas du tout très fins régatiers, avec des niveaux complètement différents et il a réussit par son coaching, sa bienveillance, son côté humain et sa connaissance de la voile à faire un team qui nous amène à la victoire et c’est très émouvant”.

En Monocoques 2, Allianz, skippé par Roland Marti, termine devant Buropac by Aruna Sailing, un équipage qui réunit plusieurs jeunes polynésiens menés par le skipper Benjamin Prioux. Roland Marti et ses équipiers remportent le Grand Prix TPR, un voyage pour participer aux Voiles de Saint-Tropez.

Les régatiers étaient attendus dans la soirée au Motu Pearl Farm pour assister à la remise des prix et participer à la dernière soirée festive de la régate. Une soirée toute en strass et en paillettes, pour clôturer dignement cette « Sparkling Edition » en attendant la 15ème déjà programmé du 7 au 12 mai 2018.

Communiqué TPR

Copyright : Bertrand Duquenne Photography

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close