Un marché polynésien à Paris du 18 au 24 mai

 

Un marché polynésien se tiendra du 18 au 24 mai, 28 boulevard Saint Germain, dans le Ve arrondissement de Paris, annonce la délégation de la Polynésie française.

Ce sera l’occasion d’acheter un cadeau original à quelques jours de la fête des mères.

Lors de ce marché, ouvert de 10h à 20h, le public parisien se verra proposer un parcours au sein de la Délégation qui le mènera du porche, grand ouvert, à la boutique, en passant par la cour intérieure. Autant de lieux où dix exposants et deux tatoueuses proposeront leurs créations et savoir-faire. Livres, bijoux, perles, monoï, artisanat, tissu, pareo, montres décorées de nacre, produits cosmétiques, vanille, verres gravés. Autant de produits de qualité, disponibles à quelques jours de la fête des mères, prévue le 28 mai, pour un cadeau original.

Si les jeunes et moins jeunes pourront se faire tatouer par Hina et Poerava, des tatouages éphémères seront aussi proposés aux enfants.

Promotion de la culture

La Déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang, a souhaité que cet événement soit l’occasion de promouvoir la culture polynésienne. L’accent sera mis sur sa beauté mais aussi sa richesse avec des démonstrations régulières (tressage, usage du monoï et du pareo, contes et légendes, etc) ainsi que des explications sur l’origine du tatouage, sa signification, ou encore celle des pas de danses ou de certaines expressions de la langue maohi. Par ailleurs, des panneaux didactiques sur la flore, la faune, la géographie et l’histoire du fenua permettront à tous de mieux connaître notre collectivité d’Outre-mer.

De nombreux artistes, dont Théo Sulpice et sa troupe Tahiti Show, Tea ou encore la danseuse Poehere Viaux, se joindront à la fête en assurant des animations régulières tout au long de la journée. Les entreprises et associations présentes seront la parfumerie Tiki, Tahitian Secrets, Terre d’Iris, OZ Tahiti, les Editions Au vent des Iles, Temanus, Nana’o Verres, Keyshi, les associations Tamariki Oparo Breizh et Heipura Nui, ainsi que les tatoueuses Hina et Poerava.

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close