Un nouveau départ pour le golf de Temae-Moorea

Le président Edouard Fritch, entouré du Vice-président, Nuihau Laurey, du ministre de la Relance économique, Jean-Christophe Bouissou, et du ministre de l’Equipement, Albert Solia, a reçu, jeudi en fin de journée, Rodolpho Sanchez, directeur de gestion du groupe Aquakita, accompagné de Patrick Genet, directeur de Paradise Parks, et de Jean-Louis Grégori, propriétaire du golf de Moorea.

Dans un communiqué, la Présidence explique que « Monsieur Sanchez a tenu à rencontrer le président afin de lui indiquer les intentions de son groupe en Polynésie française. Pour ce qui concerne la reprise du golf de Moorea, elle s’inscrit dans la continuité du projet initial porté par Jean-Louis Grégori et l’hôtel 5 étoiles sera donc construit. Le groupe souhaite également étendre le projet à la construction de villas de luxe. »

Un protocole d’accord entre les deux parties a été signé jeudi matin au club-house de Temae, ce qui constitue pour le promoteur « un espoir à la continuité de son projet » inauguré en 2007. A l’époque, tout le monde avait salué l’initiative tant il consistait à faire disparaître une lacune infestée de moustiques au milieu de la mangrove. Mais au fil du temps, la crise économique et touristique a fait son oeuvre…

L’entrée des investisseurs mexicains dans le capital de la société se fera à hauteur de 51%, le reste étant détenu par J.L Grégori. Si le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, on estime néanmoins le montant de l’investissement autour de 4,7 milliards de Fcfp.

Au cours de l’entretien à la Présidence, les investisseurs ont également fait mention d’un « autre projet immédiat du groupe qui réside dans la construction d’un parc aquatique sur la commune de Mahina. Le groupe reste par ailleurs engagé avec le groupe Oda sur le projet Tahiti Mahana Beach sis à Punaauia », peut-on lire encore dans le communiqué.

En conclusion, « le président a accueilli avec beaucoup de satisfaction les intentions de Rodolpho Sanchez. « Nous continuerons à soutenir le projet », a-t-il précisé, notamment au travers de la défiscalisation, le projet d’hôtel ayant déjà reçu un agrément. Le président a également assuré l’investisseur de l’aide du gouvernement si le besoin s’en faisait sentir. »

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close