Un séminaire pour prévenir la violence chez l’enfant et l’adulte en devenir

Le président Edouard Fritch, la ministre des Solidarités, Tea Frogier, la ministre de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata, ainsi que le haut-commissaire, Lionel Beffre, étaient présents à l’ouverture du séminaire « Parents, enfants, parentalité, liens intergénérationnels et construction du sujet », jeudi matin, au centre de formation en soins infirmiers de l’institut Mathilde Frébault, à Mamao.

« Je suis particulièrement heureux d’être associé à l’ouverture de ce séminaire centré sur la thématique de la relation parents/enfants dont nous mesurons tous les enjeux à un moment où celle-ci est, plus que jamais, questionnée au travers de faits divers, dont l’horreur a profondément ébranlé notre société », a déclaré le président lors de son allocution.

Organisé à l’initiative du Groupe de réflexion sur la prévention des Violences (GRPV), en partenariat avec l’Association formation action recherche en Polynésie (AFAREP), la mairie de Faa’a, l’association polyvalente d’actions judiciaires (APAJ) et l’association Hotuarea Nui, ce séminaire s’inscrit dans une démarche de prévention de la violence chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte en devenir, du 5 au 10 novembre.

Cette initiative est soutenue par les ministères de Nicole Sanquer-Fareata et de Tea Frogier. Sa conception, basée sur des apports théoriques, des échanges partenariaux et des analyses de pratique, devrait permettre d’analyser le phénomène de violence adolescente en Polynésie au regard des observations des différents professionnels. « Les ministères concernés y prendront toute leur part en finançant la participation des acteurs clés du monde de l’éducation et de notre tissu associatif avec la volonté forte de développer des partenariats avec tous les acteurs de la prévention », a précisé le président

Le séminaire accueillera deux professeurs de l’université de Paris, ayant une connaissance de l’Océanie, le professeur André Sirota, ainsi que le chercheur en ethnopsychanalyse, et directeur du centre Georges Devereux de Paris, Lucien Hounkpatin. Des personnels de direction, d’éducation, de santé et de services sociaux interviendront également lors de ce séminaire

Le président a rappelé la volonté politique d’accompagnement des familles et de leurs enfants en faisant référence à l’ouverture, à Faa’a, puis à Punaauia, et bientôt à Taravao, de maisons de l’enfance, ce qui illustre la détermination des institutions à soutenir les familles vivant momentanément une situation de fragilité.

« C’est toujours dans le même but que j’entends organiser prochainement des Assises de la famille visant à garantir la mise en œuvre des mesures destinées à lutter contre les différentes formes de violence qui gangrènent notre société », a ajouté Edouard Fritch. Il a conclu son allocution en se disant particulièrement sensible à cette initiative, l’objectif affiché étant notamment de dégager des outils contextuels de prévention.

Communiqué du Gouvernement

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close