Un signal fort de l’engagement européen à nos côtés

 

Le vice-président, Teva Rohfritsch, en présence du haut-commissaire René Bidal et des ministres en charge du tourisme, Nicole Bouteau, et de l’environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a présidé, mercredi après-midi, le comité de suivi du rapport annuel d’exécution (RAE) de la coopération entre l’Union Européenne (UE) et la Polynésie française, au titre de l’exercice 2016.

Pour l’occasion, le chef du bureau de la Commission européenne (CE) pour les Pays et territoires d’outre-mer (PTOM) du Pacifique, Tomas Mateo-Goyet, avait fait le déplacement de Nouméa.

En ouverture, le vice-président a souligné tout l’intérêt et toute l’importance que les plus hautes autorités du Pays et de l’Etat attachent au partenariat qui unit la Poynésie française à l’UE. Rappelant l’augmentation conséquente de la contribution financière de l’Europe entre le 10ème et le 11ème FED, il a assuré le représentant de la Commission européenne de l’engagement de tous les acteurs de la coopération UE-PF à poursuivre et à renforcer ce partenariat.

« En augmentant de 51% l’enveloppe territoriale du 11ème FED par rapport au 10ème, de 2,3 à 3,6 milliards de Fcfp, et en triplant l’enveloppe régionale de 1,4 à 4,3 milliards de Fcfp, l’Union Européenne nous a envoyé un signal fort de son engagement à nos côtés, pour accompagner notre stratégie de développement local et relever le défi de notre plus grande intégration régionale », a souligné Teva Rohfritsch.

S’agissant du bilan d’exécution pour l’année 2016, le vice-président a plus particulièrement salué la sécurisation des fonds du 10ème FED grâce aux mesures de prolongation prises par la Commission européenne pour le projet d’assainissement de Papeete et le projet régional INTEGRE. Pour ce qui concerne le 11ème FED, il s’est félicité des avancées réalisées en 2016 qui ont permis la signature le 24 novembre dernier, à Bruxelles, du document de programmation du 11ème FED territorial consacré au secteur du tourisme.

Saluant de son côté la haute qualité du rapport, le représentant de la CE pour les PTOM du Pacifique s’est félicité de l’engagement marqué des acteurs locaux et s’est dit impressionné des réalisations faites sur le terrain, comme la station d’assainissement des eaux usées de Papeete, qui s’inscrivent dans le cadre des valeurs de développement durable prônées par l’Europe.

Le rapport annuel d’exécution 2016 de la coopération entre l’Union européenne et la Polynésie française a été formellement adopté à l’issue de la réunion du comité de suivi.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close