Une AOP pour l’huile de coco vierge ?

Le président Edouard Fritch a invité, jeudi en fin de journée, les différents maires des Tuamotu-Gambier afin d’échanger sur la filière cocotier.

Après la présentation des dispositifs mis en œuvre par la Polynésie française pour le développement de la cocoteraie (prix du coprah, aides au développement de l’agriculture, assistance technique aux associations oeuvrant dans la régénération de la cocoteraie, fourniture de plants de cocotiers), un état des lieux de la cocoteraie dont l’essentiel de la superficie se situe dans ces atolls a été fait.

Plusieurs problématiques ont été évoquées par les élus tenant aux modalités d’intervention du SDR (Service du développement rural) dans les îles éloignées mais aussi aux problèmes fonciers.

Cette rencontre a également été l’occasion de faire le point sur les produits dérivés du cocotier et, en particulier, sur l’huile de coco vierge.

Alors que plusieurs porteurs de projet produisent cette huile, le président a informé les maires qu’un travail était actuellement en cours pour définir un cahier des charges permettant à court terme de déposer un signe d’identification de qualité et d’origine, appelé SIQO, comme l’IGP (indication géographique protégée) ou l’AOP (appellation d’origine contrôlée).

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Une AOP pour l’huile de coco vierge ?

  • 12 décembre 2016 à 18 h 23 min
    Permalink

    L’huile de coco vierge : en premier lieu, il me semble nécessaire d’apporter aux consommateurs toutes les précisions concernant les bienfaits de la pulpe de coco. Consommée quotidiennement, râpée ou en lait,, les triglycérides à chaîne moyenne qu’elle contient sont excellents pour le fonctionnement du cerveau. C’est très certainement pour cela que toutes les populations qui en consomment régulièrement dans leur nourriture présentent un taux très très faible de maladies neurologiques. Nombreux et intéressants sont les livres, informations, publications sur le sujet.
    L’exportation de l’huile de coco vierge présente un atout indéniable pour les finances du pays mais aussi pour les consommateurs extérieurs dont la santé sera considérablement améliorée. J’en vis la preuve avec mon époux atteint de la maladie d’Alzheimer dont l’état s’est vraiment amélioré depuis septembre 2014, date à partir laquelle je lui donne tous les jours de la pulpe de coco sous formes différentes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close