Une autre facette de la Polynésie à travers la voile

Comme l’an dernier, à Dunkerque et Roscoff, la déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang, est allée, cette fois aux Sables-d’Olonne, à la rencontre de l’équipage polynésien de Trésors de Tahiti et de son skipper Teva Plichart, toujours premiers.

« Je suis venue spécialement aujourd’hui pour soutenir notre équipe. Il est important que le Pays soutienne nos sportifs », a t’elle déclaré. Et ce d’autant plus qu’ils sont premiers au classement général : « Un tel classement permet de faire connaître la Polynésie sous un autre angle sportif. Il n’y a pas que la pirogue. Il n’y a pas que le football. On voit une autre facette de la Polynésie à travers la voile », a affirmé la déléguée.

Une remontée fantastique

Venue à port Olona, le port de plaisance des Sables d’Olonne, avec un drapeau polynésien que l’équipage arborera avec fierté, la déléguée de la Polynésie française a embarqué à bord du Diam 24, multicoque de 7, 5 m de long pour des épreuves en mer. Elles se déroulaient dans la magnifique baie des sables et ont permis de constater que la première place du bateau tahitien n’était pas usurpée. De toute évidence, l’équipage a acquis beaucoup d’expérience depuis sa superbe septième place en 2016. Une année marquée notamment par un titre de vice-champion de France.

En finale, aux Sables-d’Olonne, Trésors de Tahiti a pris un très mauvais départ mais a sauvé sa place de leader au terme d’une remontée fantastique.  Mais que ce fut difficile, ce dont a convenu Teva Plichart, skipper et régleur de Trésors de Tahiti : « Il a fallu se battre pour grappiller un point ou deux. On craignait de perdre le spi bleu ce soir. Mais un beau combat nous a ramené jusqu’à la quatrième place. Et donc ce soir, à la fin de la partie Atlantique du Tour de France à la voile on est encore leader ».

Un beau bilan

Emmanuel Versace, Team manager de Trésors de Tahiti, avait une explication à ces beaux résultats : « Au terme de la première partie du tour, c’est un beau bilan pour le moment. Le point le plus positif c’est notre régularité.  Ce qui paye aussi c’est la bonne ambiance dans l’équipe.  On prend du bon temps et on représente au mieux la Polynésie française.  Pierre Pennec a un super touché de barre. Manutea Mahai, devant, voit très bien le plan d’eau. L’équipage réussit un super coup », s’est-il réjoui.

Teva Plichart, Pierre Pennec le barreur, Manutea Mahai, le n°1 in-shore et Quentin Ponroy, le responsable navigation, vont entrer en Méditerranée avec le Spinnaker bleu, celui du premier au classement général. Ce qui n’était pas gagné au départ.

Pour autant, selon Emmanuel Versace : « Rien n’est joué. Il reste quatre étapes. Ce sera une belle lutte. Mais ce qui est beau c’est que l’on fait partie de ce combat ». Prochaine étape : Roses en Espagne, les 21 et 22 juillet.

Caroline Tang a indiqué qu’elle viendrait à nouveau soutenir l’équipage les 26 et 27 juillet à Marseille.

Communiqué

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close