Une délégation de l’UFFO-Polynésie reçue par le président Fritch

 

L’ organisation polynésienne de l’Union des Femmes Francophones d’Océanie, a rencontré le président Edouard Fritch et la ministre du Travail, Tea Frogier, mardi après-midi,

La délégation de l’UFFO – Polynésie était composée de sa présidente, Irmine Tehei, et des quelques-unes de ses membres, Armelle Merceron, Eliane Tevahitua et Naumi Parau.

Après avoir rappelé l’origine de leur mouvement créé ces dernières années, lequel vise à représenter les femmes francophones dans un environnement au sein du Pacifique majoritairement anglophone, les représentantes de l’UFFO ont décrit leurs actions en faveur de l’égalité des sexes, de la lutte contre les discriminations et des violences intrafamiliales et présenté un compte rendu synthétique de leur participation à la 13ème conférence régionale et à la 6ème conférence des ministres de la condition féminine, tenues à Fidji en octobre dernier.

Elles ont informé le président que les organismes régionaux en charge de l’organisation de ces rencontres, comme le secrétariat de la Communauté du Pacifique seraient favorables à une nouvelle édition de ces rencontres en Polynésie française dans trois ans.

Elles ont également manifesté le souhait que la délégation à la famille et à la condition féminine puisse se renforcer et continuer de les assister en favorisant la coordination entre toutes les associations œuvrant en faveur de l’égalité des hommes et des femmes. Dans cette optique égalitaire, elles ont souligné que le rôle des hommes devait faire  l’objet d’un intérêt égal. C’est ainsi qu’elles ont proposé la mise en place de politiques et de programmes sexospécifiques, qui prennent en compte les différences entre les hommes et les femmes.

Le président les a assurées de son soutien, notamment en faveur de l’organisation de la prochaine rencontre triennale des organisations régionales en Polynésie française. Il a également rappelé que son action en faveur de la condition féminine ne pouvait se détacher d’une réflexion plus générale sur le rôle des parents, hommes et femmes, vis-à-vis de l’enfance. Raison pour laquelle il a voulu élargir les missions de la délégation féminine à une mission plus globale axée sur la famille.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close