Une enquête sur l’Emploi lancée prochainement par l’ISPF

Le compte financier 2016 de l’Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF) a été approuvé ce mardi matin par les membres de la commission permanente réunis à Tarahoi avec, à l’ordre du jour, l’examen de treize dossiers. Voici l’intervention de Joseph Ah-Sha, représentant RMA, sur le sujet.

Mesdames et Messieurs les représentants à l’Assemblée de la Polynésie française, chers collègues,

En 2016, à l’instar des deux exercices précédents, l’Institut de la statistique de la Polynésie française s’est vu allouer une subvention du Pays à hauteur de 400 millions de Fcfp et de mon point de vue, cette contribution est amplement justifiée.

En contre partie de quoi l’établissement public à caractère administratif affiche une gestion saine et équilibrée, tout en fournissant à la collectivité des informations justes et essentielles à une bonne gouvernance.

Les comptes 2016, tout d’abord, ils se soldent par un résultat excédentaire de 43 millions 102 mille 600 Fcfp, soit en nette progression par rapport à 2015 et 2014. Ce qui vient conforter le fond de roulement de l’institut en passant la barre des 100 millions de Fcfp.

Dans le détail, il apparaît que la chute des recettes de 30% est compensée par celle des dépenses, sensiblement du même ordre, consécutivement à la fin des opérations de terrain menées un an plus tôt dans le cadre de l’Etude Budget des familles.

Toujours est-il qu’après la collecte des données, 2016 a été mise à profit pour traiter et analyser les principaux résultats de l’EBF. Il en ressort notamment – ce qui n’a rien de surprenant ! – que le premier poste de dépenses des ménages polynésiens est l’alimentation, à hauteur de 18,3% d’un budget moyen. On trouve ensuite le transport, le logement et en quatrième position, le remboursement d’emprunt.

Il ne reste plus aujourd’hui qu’à partager cette information auprès du plus grand nombre (administrations, particuliers, associations, entreprises, journalistes…) pour en tirer les meilleurs enseignements dans nos décisions à venir…Je sais qu’un plan de communication doit démarrer très bientôt et je m’en réjouis d’avance.

2017 sera également une année marquante et pleine de défis pour l’ISPF avec l’opération de recensement de la population. Plus que le nombre d’habitants, le Pays sera ainsi en possession d’informations importantes sur les catégories professionnelles, les conditions de logement ou encore les modes de transport privilégiés par nos concitoyens.

Parallèlement, sous l’impulsion de notre vice-président, Teva Rohfritsch, et en étroite collaboration avec le Sefi, cette année verra le lancement d’un projet d’enquête pérenne sur l’emploi. Sujet ô combien préoccupant mais tout aussi nécessaire pour le gouvernement qui fait de la lutte contre le chômage sa priorité.

Autant dire que les domaines d’investigation sont aussi nombreux que captivants. Les besoins énormes comme par exemple dans le tourisme qui constitue notre première ressource de devises avec plus de 52 milliards de Fcfp. Aussi, bien que les effectifs ne soient pas extensibles à souhait, nous pouvons compter sur l’entier dévouement des agents de l’ISPF pour mener à bien tous ces travaux.

Compte tenu de tous ces éléments encourageants pour l’avenir, j’invite mes collègues à approuver ce compte financier 2016.

Je vous remercie de votre attention.

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close