Une nouvelle source de financement pour la vie associative

La commission territoriale d’attribution du fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) s’est tenue, le 16 octobre 2018.

Cette réunion de travail s’est déroulée sous la présidence de Raymond Yeddou, administrateur des Iles du Vent, en présence des services de l’État, de la Polynésie française, du Syndicat pour la Promotion des Communes, des mouvements associatifs (contrat de ville, union polynésienne pour la jeunesse, comité olympique, fédération des associations de protection de l’environnement) et du fond paritaire de gestion.

Après une première phase d’instruction des demandes de financement qui a conduit à examiner soixante-sept dossiers, la commission a arrêté la programmation annuelle en procédant à la répartition d’une l’enveloppe budgétaire  de 20 millions FCFP en 2018, déléguée au Haut-commissaire de la République.Créé par décret du 8 juin 2018, ce nouveau fonds qui existe en métropole depuis 2011, est désormais applicable en Polynésie française. Il contribue à soutenir les associations dans leur fonctionnement et dans leurs projets par l’attribution de concours financiers destinés aux actions de formation des bénévoles, élus et dirigeants associatifs  ainsi qu’au financement de l’activité d’une association ou à la conduite de projets innovants et structurants.

Ce nouveau dispositif suscite un réel engouement auprès de l’ensemble du milieu associatif polynésien puisque les dossiers reçus relèvent de très nombreux domaines d’activités : agriculture, culture, environnement, patrimoine, éducation, insertion, jeunesse, santé, solidarité, sport, tourisme. Il va ainsi permettre à 1 328 bénévoles œuvrant dans ces associations et 9 033 adhérents déclarés de bénéficier, dès cette année, de cette nouvelle aide.

Pour beaucoup d’entre elles, les associations polynésiennes reposent sur le seul investissement de leurs bénévoles. Former ces derniers permet de construire une dynamique qui les aide à développer et à accompagner leurs projets dans la durée.

Ajouté notamment aux crédits du contrat de ville et à d’autres fonds spécifiques mis en place par l’Etat (fonds d’expérimentation de la jeunesse, Fonds d’Echanges à But Educatif, Culturel ou Sportif), le FDVA contribue à dynamiser le tissu associatif local tout en lui donnant un signe fort de reconnaissance.

Source: Haut-commissariat

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close