Une pointure sollicitée pour les toiles de Paul Chichong

Le ministre du Tourisme, des Transports aériens internationaux et de la fonction publique, Jean-Christophe Bouissou, a rencontré mardi matin à Paris, Adrien Gardère, architecte d’intérieur, muséographe et scénographe d’expositions reconnu sur le plan international.

Les discussions ont porté sur le projet d’ouverture d’un musée à Tahiti, destiné à exposer la remarquable collection de tableaux de maîtres de Paul Yeou Chichong composée de plus de 350 œuvres de peintres majeurs, dont Picasso, Monet ou encore, Gauguin.

Le ministre avait rencontré en début d’année l’entrepreneur polynésien, depuis peu à la retraite, qui lui avait indiqué sa volonté de partager avec le public sa collection et l’avait assuré être prêt à mettre ses œuvres à la disposition du Pays si un musée était réalisé pour les accueillir. Jean-Christophe Bouissou avait fait part à Paul Yeou Chichong de son intérêt pour le projet qui, à ses yeux, s’inscrit parfaitement dans la stratégie de développement touristique de la Polynésie française, notamment axée sur la culture.

Attractivité supplémentaire pour la destination

Dans son esprit, offrir aux visiteurs la possibilité de voir de telles œuvres à Tahiti constituerait une indéniable source d’attractivité supplémentaire pour la destination.

Soucieux de la réussite de ce projet, le ministre a contacté le muséographe et scénographe de renom, Adrien Gardère, pour le lui présenter. Séduit par l’idée, ce dernier lui a fait part de son intérêt et a accepté l’invitation de Jean-Christophe Bouissou de se rendre à Tahiti pour rencontrer notamment Paul Yeou Chichong et évaluer in situ les possibilités. Cette collaboration pourrait s’étendre à la rénovation du Musée Gauguin.

Adrien Gardère : des réalisations dans des grandes métropoles

Les travaux d’Adrien Gardère s’articulent autour de trois axes : le design de mobilier et de luminaires, la muséographie et la scénographie d’expositions et l’architecture d’intérieur.

Depuis plus de quinze ans, son cabinet collabore avec les grandes institutions des métropoles occidentales et orientales où il a établi de véritables coopérations adaptées tant aux demandes locales qu’aux stratégies internationales.

Il a notamment œuvré en France (Musée du Louvre de Lens, Musée des arts décoratifs, Cité nationale de l’Architecture et du Patrimoine), mais aussi à Washington DC (The Kennedy Center for Performing Arts), à Toronto (Aga Khan Museum), dans la ville d’Ahmedabad (The National Institute of Design), ou encore à Lisbonne (Design Museum, Centro do Belem).

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close