Une tribune pour un prédateur sexuel: des associations féministes dénoncent la rétrospective Polanski prévue à Paris

Une rétrospective consacrée à Roman Polanski déclenche la colère d’associations féministes. Du 30 octobre au 3 décembre 2017, le cinéaste franco-polonais de 84 ans, sera mis à l’honneur à la Cinémathèque française à Paris. En pleine affaire Weinstein, ce coup de projecteur indigne les militantes féministes.

De la provocation à l’affiche

Comment peut-on rendre hommage à Roman Polanski, accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes ? Faut-il donner une tribune à un homme toujours poursuivi aux Etats-Unis pour le viol d’une adolescente en 1977 ? Fatima El Ouasdi, porte-parole de l’association Politiqu’elles s’interroge et se dit indignée par le choix de la Cinémathèque. La mise en lumière de Roman Polanski est une aberration, dit-elle et la présence annoncée du cinéaste au lancement de la rétrospective relève de la provocation. « Il aura une tribune pour s’exprimer, alors que l’on sait que derrière, il y a un homme qui n’a aucune humanité. On nous balance à la figure de la misogynie et du sexisme », s’exclame Fatima El Ouasdi, alors que dans le sillage de l’affaire Weinstein, de nombreuses femmes témoignent pour dénoncer le harcèlement sexuel.

C’est problématique parce qu’aujourd’hui, la honte et la peur sont du côté des femmes malgré ce qu’il y a eu en termes de prise de parole, ces derniers jours.

Fatima El Ouasdi

à franceinfo

Selon l’organisateur, la rétrospective Polanski est prévue depuis longtemps. Mais l’argument du calendrier ne tient pas, selon Fatima El Ouasdi. « Cela fait des années et des années que l’on connait son caractère de prédateur sexuel », dit-elle, ajoutant qu’elle n’apprécie pas que « l’argent public serve à financer ce genre d’événements ». La porte-parole de l’association Politiqu’elles demande la déprogrammation de l’événement. Le directeur de la Cinémathèque française assure, lui, que la rétrospective sera maintenue à partir de lundi prochain. Et Roman Polanski (…) Lire la suite sur Francetv info

Roman Polanski ne pourra pas retourner aux Etats-Unis sans être menacé d’emprisonnement
Une femme accuse Roman Polanski de l’avoir agressée sexuellement quand elle avait 10 ans
Un juge américain refuse de clore les poursuites pour « agression sexuelle » contre Roman Polanski
Roman Polanski renonce à présider les César après le tollé suscité par sa désignation
Jeux et jouets de Noël : les énigmes et l’impertinence ont la cote

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close