Usine cherche ananas désespérément!

L’usine de jus de fruits de Moorea est confrontée à une pénurie de matière première et en l’occurrence d’ananas. Un comble!

Pour maintenir la cadence, et produire ses bouteilles sous la marque Rotui, l’unité industrielle a besoin d’environ 1700 tonnes d’ananas par an. Or, aux dires de son directeur, seules 300 à 400 tonnes lui sont fournies, ce qui est loin d’être suffisant pour répondre à la demande.

Deux explications sont avancées. Elles sont intimement liées.

La première a trait aux nombre d’agriculteurs actifs, producteurs d’agrumes, sur l’île soeur. Ils ne seraient plus qu’une vingtaine aujourd’hui, soit cinq fois moins qu’il y a quelques années.

En cause, le coût de production trop élevé de l’ananas. Celui-ci se situerait aux alentours de 86 Fcfp le kilo. Le problème, c’est que l’usine achète la marchandise à seulement 57 Fcfp le kilo. Résultat: le fruit roi de Moorea est expédié en masse sur l’île de Tahiti où les étales de revendeurs installées tout autour de l’île en tirent un meilleur profit.

De là à demander au gouvernement – et donc à la collectivité toute entière – de subventionner le produit comme c’est le cas pour le coprah, faut pas rêver! Le soutien apporté à la cocoteraie a une connotation sociale. Elle vise principalement à maintenir les populations dans les archipels où elles pourront vivre dignement et décemment du fruit de leur travail. S’agissant de l’ananas, le rapport est différent. Il importe aujourd’hui à la société privée de trouver une solution, un accord gagnant-gagnant, avec les producteurs. Sans quoi, point d’issue.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close