Vague de violences entre Israéliens et Palestiniens après la décision de Trump sur Jérusalem

 

Deux Palestiniens tués dans des heurts avec les forces israéliennes, des frappes de l’Etat hébreu à Gaza en réponse à des tirs de roquettes vers Israël: la déclaration par les Etats-Unis de Jérusalem capitale d’Israël, a ravivé vendredi les tensions entre Israéliens et Palestiniens.

L’ONU est « particulièrement inquiète des risques d’une escalade violente », a affirmé Nickolay Mladenov, coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Proche-Orient, lors d’une réunion en urgence du Conseil de sécurité à New York.

Les Palestiniens étaient appelés à Jérusalem, en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza à un « jour de rage ». Ils ont par milliers affronté les soldats et policiers israéliens, des heurts qui ont fait des dizaines de blessés et deux morts.

L’armée israélienne réplique après un tir de roquette

Vendredi soir, l’armée israélienne a indiqué avoir intercepté une roquette tirée de Gaza vers son territoire. Elle a répliqué en frappant des positions militaires du mouvement islamiste Hamas dans cette enclave palestinienne. Bilan: 14 blessés, selon le ministère de la Santé palestinien à Gaza. L’armée a fait état un peu plus tard d’un nouveau tir de roquette de Gaza ayant touché Sdérot, ville israélienne proche de Gaza. Elle n’a pas précisé si ce tir avait fait des victimes.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close