Validation des aides accordées aux sinistrés des 21 et 22 janvier, particuliers comme entreprises

 

Placée sous le haut patronage du président de la Polynésie française, Edouard Fritch, la troisième séance de la commission de recensement des sinistres et de répartition des secours d’urgence s’est réunie, lundi après-midi, sous la présidence du Vice-Président Teva Rohfritsch.

Dans le domaine du logement, le ministre Jean-Christophe Bouissou a soumis pour validation de la commission 117 dossiers supplémentaires éligibles à l’aide en matériaux AAHI (Aide à l’Amélioration de l’Habitat Individuel) et 6 dossiers pour une reconstruction totale des maisons d’habitation sur les communes touchées par les intempéries des 21 et 22 janvier derniers.

Le ministre des Solidarités, Jacques Raynal, a présenté les dossiers d’aides individuelles pour validation. Ce sont ainsi 212 dossiers qui ont été proposés à l’appréciation de la commission pour permettre un équipement minimum des foyers sinistrés, notamment au niveau des besoins essentiels et quotidiens (mobilier, literie et équipements ménagers).

Dans le domaine de l’économie, Teva Rohfritsch a soumis pour validation de la commission la liste des 200 entreprises sinistrées pouvant bénéficier de mesures d’accompagnement concernant le réaménagement des locaux, le rachat des équipements ainsi que l’allègement fiscal et social.

La commission a confirmé les propositions d’aides suivantes :

– Moratoire social et fiscal (sans pénalité) avec étalement possible du paiement à l’issue du moratoire.

–  Augmentation du plafond et allongement des délais des crédits d’enlèvement auprès des douanes.

– Mobilisation des dispositifs d’aide à l’équipement et d’aide à l’aménagement des commerces de proximité et des entreprises.

– Allongement d’une semaine de la période de soldes pour écoulement des stocks.

– Relance de l’opération « voiture propre » avec accès prioritaire pour les particuliers et les entreprises sinistrées.

– Déblocage d’une aide de 50 millions Fcfp par la CCISM pour participer à l’effort de solidarité du Pays.

– Les banques se tiennent à la disposition des entreprises sinistrées pour examiner au cas par cas les réaménagements possibles de leurs engagements financiers.

– La SOFIDEP met à disposition des entreprises le PRE (Prêt à la Relance des Entreprises) pour financer d’éventuels besoins de trésorerie.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close