Venise à marée basse

La  » super lune bleue de sang » et un manque de pluie ont eu raison de la circulation fluviale à Venise.

Entre le 31 janvier et le 2 février, la profondeur des canaux a baissé de 60 centimètres, provoquant ainsi l’échouement des gondoles et péniches qui animent chaque jour la Cité des Doges.

Comment expliquer l’impact de cette « super lune » sur les marées ? Lorsque ce phénomène se produit, les forces gravitationnelles du soleil et de la lune sur la Terre engendrent des coefficients de marées hors-normes, ce qu’on appelle « vives-eaux », indique La Presse Canadienne.

20 Minutes souligne que cette spectaculaire marée basse est également due à une haute pression atmosphérique, au froid et au manque de pluie qui alimente habituellement les cours d’eau.

Le canal principal de Venise est cependant resté ouvert, permettant ainsi à tous les bateaux bus de converger vers l’un des seuls axes encore praticable de la ville.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close