Vers la création d’un permis d’ascension du Mont-Blanc

Victime de son succès, le toit de l’Europe devrait voir son accès réglementé de façon permanente durant la prochaine saison estivale.

La faute à une surfréquentation et des comportements nocifs d’une part pour l’environnement, de l’autre pour les alpinistes eux-mêmes.

«En 2019, le Mont-Blanc ne sera plus bafoué !» Sur sa page Facebook, le maire de Saint-Gervais, Jean-Marc Peillex, est on ne peut plus enthousiaste. Après un long combat truffé de rebondissements, sa proposition a enfin été entendue : celle qui doit permettre de limiter l’accès au plus haut sommet d’Europe pour les grimpeurs dès 2019.

Tout s’est accéléré cet été : excédé par certaines attitudes irresponsables d’alpinistes, le maire de cette petite commune de Savoie, placé sur la voie la plus empruntée par les grimpeurs, est monté au créneau en alertant la préfecture courant juillet. L’édile a même menacé un temps de fermer l’accès au refuge du Goûter via la voie principale si les autorités ne sévissaient à court terme. Résultat : le préfet a appliqué son avertissement au pied de la lettre, en ordonnant la suspension temporaire de la zone du Goûter. Une première intervention donc, avant d’autres discussions sur le sujet début septembre qui ont abouti à la probable création d’un permis d’ascension.

Surfréquentation, mauvaises fréquentations

Concrètement, et bien que la mesure n’ait pas encore été définitivement adoptée, il faudra désormais se prémunir d’un permis avant de partir à l’assaut des 4 808 et quelques mètres. Le précieux sésame devrait être mis à disposition des personnes uniquement si celles-ci attestent au préalable d’une réservation pour l’un des différents refuges qui jalonnent le parcours : ceux du Goûter, de la Tête Rousse et du Nid d’Aigle.

Deux phénomènes causés par les ascensions irritaient particulièrement les autorités locales. Le plus inquiétant d’entre eux : la surfréquentation du site. Chaque année, environ 25 000 grimpeurs enfilent leur combinaison et s’emparent de (…)

Lire la suite sur Liberation.fr

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close