Vers un renforcement de la convention entre le CNC et la Polynésie

Le ministre de l’Economie numérique, Teva Rohfritsch, a rencontré mardi après-midi, à Paris, Christophe Tardieu, directeur général délégué du Centre National de Cinéma et de l’image animée (CNC) pour faire un point d’étape sur la convention entre le CNC et la Polynésie française en vue de sa reconduction en mai 2016.

Cette convention permet aux auteurs et producteurs polynésiens d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques d’accéder à certains des dispositifs d’aides financières accordées par l’organisme national.

Au-delà d’un simple renouvellement tacite, le ministre a par ailleurs souhaité un renforcement du partenariat avec le CNC au travers de mesures d’accompagnement ciblées mais aussi de l’opportunité d’ouverture d’un véritable bureau d’accueil des tournages à Tahiti, sous l’égide de film France.

Teva Rohfritsch a ainsi obtenu l’accord de principe de Christophe Tardieu pour que soient intégrés à la convention, le principe d’un soutien financier du CNC au Festival International du Film Océanien (FIFO), le développement d’un projet de cinéma itinérant permettant aux populations des îles éloignées de bénéficier de la magie du cinéma chez eux, ainsi que la mise en œuvre d’un programme de diffusion d’œuvres cinématographiques auprès des « publics empêchés » (malades hospitalisés, détenus en prison…). Ces dispositifs existent sous diverses formes en métropole et seront adaptés en Polynésie française.

Le ministre a par ailleurs sollicité l’extension du programme « école – collège – lycée au cinéma » à la Polynésie française. Cette proposition, qui a reçu un accueil favorable du CNC, pourrait être appliquée dès la prochaine rentrée scolaire, sous réserve de l’accord de la ministre de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata, en concertation avec le ministère national.

Enfin, les discussions ont porté sur l’éligibilité des dépenses faites en Polynésie française au crédit d’impôt audiovisuel métropolitain et autres mécanismes économiques et financiers pouvant contribuer au développement de la filière audiovisuelle et cinématographique polynésienne. Les règles ont été clarifiées et devraient permettre de sécuriser les décisions des sociétés de production métropolitaines pour leurs choix de tournage en Polynésie.

Communiqué du Gouvernement.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close