Vers une obtention plus rapide du numéro INSEE…

 

La déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang, a participé mercredi matin, au ministère des Outre-mer, à une réunion avec l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) et les représentants de la Maison de la Nouvelle-Calédonie et de la Délégation de Wallis-et-Futuna à Paris.

Cette rencontre, initiée par la Délégation interministérielle à l’Egalité des chances des Français d’Outre-mer, avait pour objectif d’aplanir les difficultés rencontrées par les étudiants issus des trois collectivités françaises du Pacifique, pour obtenir un numéro d’inscription au répertoire INSEE.

Lors des discussions, il a été convenu que la Délégation de la Polynésie française aurait désormais un référent au sein de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques. Elle pourra donc, dorénavant, faciliter les démarches des étudiants pour l’obtention d’un numéro INSEE très utile pour l’inscription à la Sécurité sociale.

Une bonne nouvelle qui s’ajoute à une procédure de détention de la carte vitale facilitée, suite aux discussions engagées ces dernières semaines par Caroline Tang avec la Société Mutualiste des Etudiants de la Région Parisienne (SMEREP), la Mutuelle Des Etudiants (LMDE) et l’Assurance Maladie.

Appel lancé aux étudiants

Au cours de ces échanges, la déléguée a rappelé son souhait de voir aplanies les difficultés rencontrées par les étudiants polynésiens qui ne parviennent pas facilement à bénéficier d’une couverture sociale.

S’il y a encore peu, ces derniers ne savaient pas vers qui se tourner, il leur suffira désormais de s’adresser à la Délégation de la Polynésie française à Paris qui transmettra leurs dossiers à la SMEREP, la LMDE, ou l’Assurance Maladie, où elle est désormais clairement identifiée et compte des référents.

Le temps qui voyait certains jeunes Polynésiens mettre parfois cinq ans pour obtenir une carte vitale, quand un mois suffit à un métropolitain pour la détenir, sera bientôt révolu. Il est donc vivement conseillé aux étudiants dont le problème demeure sans solution de se signaler auprès de la Délégation de la Polynésie française (secdel@delegation.gov.pf ou 01 55 42 66 00).

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close