Vers une relance de l’activité perlière

La commission consultative de la perliculture, présidée par le ministre de l’Economie bleue, Teva Rohfritsch, a examiné, mardi matin, 85 nouvelles demandes d’autorisation d’occupation du domaine public maritime à des fins d’exploitation perlicole de producteurs d’huîtres perlières et de producteurs de perles de culture de Tahiti, correspondant à 288 Ha de superficies d’élevage et 655 stations de collectage sollicitées, dans neuf îles des Tuamotu.

 

La commission de mars dernier avait examiné également plus d’une centaine de dossiers pour 337 Ha de superficies d’élevage et 1025 stations de collectage sollicitées, dans 13 îles des Tuamotu et à Tahaa.

Le souhait du ministre de l’Economie bleue est de développer l’économie des îles éloignées par une redynamisation du secteur perlicole, et de favoriser une activité de proximité pour augmenter la production d’huîtres perlières qui fait défaut depuis les difficultés rencontrées dans le lagon de Takaroa.

Communiqué du gouvernement


 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close