Vers une remise aux normes de l’ensemble des foyers d’étudiants en métropole

La déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang, s’est rendue, vendredi dernier, à Montpellier, avec le chef du bureau de soutien aux communautés. Ce déplacement de deux jours avait pour objectif de lancer la remise aux normes du foyer des étudiants mais aussi de rencontrer les associations et artisans polynésiens de la région.

La déléguée a été accueillie par Caroline Tama Yris, Carole Mindeguia et Kévin Taiarui, respectivement présidente, secrétaire et trésorier de l’AEPF (Association des étudiants de la Polynésie française) de Montpellier.

Dans un premier temps, elle a rencontré avec eux la société de certification chargée de réaliser un audit du foyer (sécurité incendie, réseaux électriques et sanitaires, accès aux handicapés), dans la perspective de la remise aux normes de l’établissement.

Déplacement Montpellier4

Caroline Tang s’est ensuite entretenue avec l’entreprise qui effectuera dans les prochaines semaines les travaux de rénovation du système d’évacuation des eaux usées du bâtiment.

Ce déplacement s’inscrivait dans la démarche de remise aux normes de l’ensemble des foyers des étudiants polynésiens de l’Hexagone engagée par la ministre de l’Education et de l’Enseignement supérieur, Nicole Sanquer-Fareata. Elle se poursuivra lors des prochains mois à Aix-en Provence, Bordeaux et Toulouse.

Accompagner les associations et artisans polynésiens

Le lendemain, la déléguée a rencontré au foyer des étudiants, en présence des membres du bureau de l’AEPF de Montpellier, les associations culturelles et les artisans polynésiens du Languedoc-Roussillon. Les échanges ont porté sur les activités, problématiques et projets de ces derniers.

Caroline Tang les a félicités pour leur concours à la promotion de la Polynésie française en métropole et les a assuré de la volonté de la Délégation d’accompagner leur action.

Plusieurs pistes de collaboration évoquées

Dans cet esprit, plusieurs pistes de collaboration ont été évoquées, parmi lesquelles, la création sur le site internet de la Délégation d’un portail dédié aux associations, l’identification de l’ensemble des associations et des événements polynésiens de l’Hexagone, ou encore la mise à disposition d’espaces au 28 boulevard Saint Germain (boutique, salles d’exposition). La veille, Caroline Tang s’était déplacée dans le même esprit à Nîmes pour échanger avec les tatoueurs du salon Tiki Tattoo, et à Vézénobres pour rencontrer le créateur Sébastien Murat, co-fondateur de la bijouterie Oz Tahiti, qui ne pouvaient assister à la réunion programmée samedi matin au foyer.

La déléguée poursuivra lors des prochains mois son tour de France des associations polynésiennes afin d’identifier précisément leurs problématiques et répondre de manière pertinente à leurs attentes.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close