Vingt ans de réclusion pour la mère de Fiona et son ancien compagnon

« Cécile Bourgeon n’a, malheureusement, pas été surprise par la décision, qu’elle craignait », a indiqué dimanche 11 février, l’avocat de la mère de Fiona.

Maître Renaud Portejoie a réagi après l’annonce dans la nuit de samedi à dimanche de la condamnation de sa cliente à vingt ans de réclusion criminelle

Le procès en appel de la mère de la fillette et de son ancien compagnon, Berkane Makhlouf, s’est tenu devant la cour d’assises de Haute-Loire, cinq ans après la mort de Fiona. La même peine de 20 ans de réclusion a été prononcée à l’encontre de Berkane Makhlouf.

En première instance, Cécile Bourgeon n’avait pas été condamnée pour des faits criminels, mais uniquement pour avoir menti sur le sort de sa fille. Elle avait alors écopé d’une peine de cinq ans de prison. Mais cette fois, en appel, la justice n’a pas dissocié les responsabilités.

« Cécile Bourgeon a été la cible d’une mise à mort »

« Depuis le début du procès, un certain nombre d’incidents avaient émaillé les audiences, poursuit l’avocat. Nous avions même sollicité le renvoi de cette affaire, car nous considérions que les conditions de sérénité n’étaient plus réunies. » Selon l’avocat, sa cliente « qui naturellement doit être interrogée, a été la cible d’un harcèlement, d’une mise à mort (…)

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close