Vision commune d’une gestion raisonnée des ressources marines

 

En mission pour la Conférence des dirigeants des îles du Pacifique et pour le Sommet de l’Océan Pacifique, le Président Edouard Fritch a été accueilli à son arrivée à l’aéroport d’Honolulu par plusieurs membres de la communauté tahitienne établie à Hawaii.

La cérémonie d’accueil traditionnel organisée a été l’occasion de rappeler les liens forts unissant depuis longtemps Hawaii et Tahiti.

Accompagné du ministre de la Culture et de l’Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, de la députée Maina Sage, et du président du CESC (Conseil économique, social et culturel) Winiki Sage, qui est également à la tête de la Fédération des associations de protection de l’environnement, le président a participé, par la suite, lundi matin, à une réunion préparatoire au Sommet de l’Océan Pacifique, avec notamment le directeur régional de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), Taholo Kami, ainsi que le responsable du Bureau des affaires hawaiiennes, Kamana’opono Crabbe.photo 1

Comme pour la COP 21 en décembre 2015, les différentes entités présentes ont exprimé leur volonté de s’unir et de travailler ensemble sur les questions environnementales, et en particulier sur la protection des ressources marines. Le président a fait part de l’expérience de la Polynésie française en la matière, qui s’est concrétisée par la mise en place d’aires marines gérées, laquelle peut servir de modèle à relayer dans la région Pacifique et même au-delà. Cette gestion des ressources, inspirée de l’ancestral « rahui » polynésien, permet d’associer et de responsabiliser les populations, sans oublier le volet de sensibilisation auprès des plus jeunes avec les aires marines éducatives.

photo 2Le président Fritch s’est ensuite entretenu avec le gouverneur de l’état d’Hawaii, David Ige. Lors de cet entretien, le partenariat renforcé, récemment annoncé, entre Tahiti et Hawaii, pour le développement et la promotion du surf, dans le cadre de la WSL (World Surf League), a été évoqué, ce sport polynésien étant en outre porteur de valeurs relatives à la protection de l’environnement. Il a également été question de l’action du président Fritch au sein du PLG (Polynesian Leaders Group, groupe des dirigeants polynésiens).

Le gouverneur s’est, par ailleurs, dit en phase avec la vision d’une gestion raisonnée des ressources existantes prônée par le président de la Polynésie française et s’est également réjoui de voir les relations entre Tahiti et Hawaii prendre un nouvel essor.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close