Visite au Service pénitentiaire d’insertion et de probation

Le haut-commissaire de la République, René Bidal, a visité, ce jour, le service pénitentiaire d’insertion et de probation de la Polynésie française (SPIP PF).

En milieu ouvert, le SPIP assure l’exécution des mesures pénales alternatives à l’incarcération.

Il met en œuvre les peines de substitution sous le contrôle du juge de l’application des peines : sursis avec mise à l’épreuve, travail d’intérêt général, ajournement.

En milieu fermé, il prépare la réinsertion des personnes détenues, il assure un suivi individuel et coordonne les actions d’insertion dans les établissements pénitentiaires : actions culturelles, sportives, enseignement, lutte contre l’illettrisme.

En Polynésie française, ce service du ministère de la justice compte quarante-huit agents qui, en 2015, ont assuré le suivi de 2400 personnes, dont 385 personnes détenues.

Communiqué du haut-commissariat

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close