Vol, agression, violences conjugales et décès d’un nourrisson

De vendredi soir à dimanche matin, la gendarmerie nationale recense pas moins de six faits divers dont plusieurs faits de violence. En voici le détail.

Le vendredi 1er avril 2016 vers 21h50, un ou plusieurs individus forcent la baie vitrée de la chambre d’un bungalow de l’hôtel Maitai Polynesia implanté de Bora Bora. A l’intérieur, ils dérobent un appareil photographique et une bouteille de champagne. L’enquête est en cours.

Même jour, même heure, un jeune mineur tente de dérober un véhicule en stationnement au niveau du PK 11+500, côté/mont à Vairao. Il est interpellé par le propriétaire de la voiture et remis aux militaires de la brigade de Taravao. Alcoolisé, le mineur est placé en garde à vue. L’enquête est en cours.

Le samedi 2 avril vers 4h20, le centre hospitalier de Taravao sollicite l’intervention de la brigade locale à la suite du décès d’un nourrisson âgé d’1 mois. L’enfant a été amené par ses parents au centre hospitalier alors qu’il se trouvait déjà en arrêt cardio-respiratoire. Il s’agit de la mort subite du nourrisson. Le médecin urgentiste s’oriente vers une malformation pulmonaire ou cardiaque. Une autopsie sera réalisée par le légiste du centre hospitalier du Taaone à la demande de l’urgentiste sous couvert d’une démarche médicale préventive afin de déterminer une éventuelle anomalie héréditaire. Le corps a été pris en charge par les services funéraires.

Samedi encore à 10h46, un témoin signale que son petit-fils a été victime d’une agression et qu’il se trouve actuellement au centre médical de Tubuai(987). La veille,  la victime a passé la soirée chez des amis au district de Mataura. Après s’être enivrés, les convives se disputent et une bagarre éclate. La victime âgée de 26 ans, a reçu plusieurs coups à la tête par une ou deux personnes. Puis, elle a été frappée à l’aide d’une branche de bois avant d’être rouée de coups de poings et de coups de pieds. La gendarmerie n’a été informée des faits que le lendemain matin. La victime qui a déposé plainte est en attente d’une évacuation sanitaire. (ITT provisoire: 8 jours). Enquête en cours.

Samedi toujours vers 16h00 à Tahaa, un enfant de 3 ans joue dans la cour de sa grand-mère maternelle. Il se fait mordre au visage et à l’épaule par les chiens de son aïeule. L’enfant a été pris en charge par le médecin du dispensaire qui envisage une évacuation sanitaire vers le centre hospitalier de Uturoa en raison de la gravité des blessures. 

Enfin, le dimanche 3 avril 2016 vers 01h38, à Teva i Uta, un homme de 28 ans frappe à plusieurs reprises une jeune femme de 27 ans. Celle-ci est blessée au niveau de la bouche. L’auteur est interpellé et placé en garde à vue. L’enquête est en cours.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close