Winnie Mandela disparaît à l’âge de 81 ans

Winnie Mandela, l’ex-épouse du premier président sud-africain noir Nelson Mandela et héroïne de la lutte contre l’apartheid, est décédée lundi à l’âge de 81 ans, suscitant une pluie d’hommages pour une « mère de la nation » au parcours très controversé.

Le couple qu’elle a formé avec Nelson Mandela pendant plus de trente ans personnifiait le combat acharné contre le régime raciste.

Leur photo, main dans la main, à la sortie de prison de Nelson Mandela en 1990 après vingt-sept ans derrière les barreaux, symbolisait aussi leur victoire face à l’apartheid, qui a été officiellement abolie en 1994.

Mais la réputation de celle que le peuple sud-africain appelait affectueusement « Winnie » a été ternie par plusieurs dérapages politiques et des affaires de corruption.

La nation lui rendra hommage lors d’obsèques officielles le 14 avril.

Le prix Nobel de la paix Desmond Tutu a rendu hommage à un « symbole majeur » du combat contre le régime ségrégationniste. Winnie « a refusé de céder face à l’incarcération de son mari, le harcèlement perpétuel de sa famille par les forces de sécurité (…). Son attitude de défi m’a profondément inspiré, ainsi que des générations de militants », a déclaré l’ex-archevêque anglican.

« Tous les Sud-Africains sont redevables à Mama Winnie », a réagi la Fondation Nelson Mandela. Elle représentait « la lumière qui nous a montré le chemin à tant d’entre nous« , a estimé le chef de l’opposition sud-africaine, Mmusi Mainane.

Dans le townhip de Soweto, où Winnie vivait toujours, des dizaines d’habitants se sont pressés devant son domicile. « C’est un grand choc », a témoigné un voisin, But Makganemele. « Tout au long de sa vie, elle a fait partie de l’avant-garde du combat contre l’oppression. »

C’est en 1958 que la flamboyante jeune femme au caractère trempé épouse Nelson Mandela. Mais, très vite, le couple est séparé par les activités politiques du mari, condamné en 1964 à la prison à perpétuité.

Pendant ses 27 années de prison, Winnie résiste aux persécutions incessantes du régime raciste et devient l’égérie de la lutte anti-apartheid. Elle ne plie pas devant les astreintes à domicile, les attaques à la bombe, les détentions.

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close