Décoré de l’ordre de Tahiti Nui: de Cambridge à Papeari en passant par le Zimbawe

Pour les cinquante ans du restaurant du Musée Gauguin, à Papeari, le président Edouard Fritch, a élevé, samedi après-midi, Roger Gowen, qui a créé ce restaurant, au rang de chevalier de l’ordre de Tahiti Nui.

La cérémonie s’est déroulée en présence de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, et du ministre de l’Economie verte, Tearii Alpha. Voici le portrait du récipiendaire.

Roger GOWEN,

Vous êtes né le 26 septembre 1935, à Cambridge, en Angleterre. À 18 ans, vous partez pour la Rhodésie, l’actuel Zimbabwe, en Afrique, où vous devenez policier et ce pendant cinq années.

Avec cinq collègues de la police, vous décidez ensuite de faire le tour du monde sur un voilier de 36 pieds. Après de multiples péripéties, vous arrivez à Tahiti le 13 mai 1960. Le charme et la douceur de vivre des Polynésiens vous incitent à vous établir en Polynésie française.

En 1965, vous rencontrez Juliette avec qui vous vous mariez la même année. Trois ans plus tard, vous rachetez une parcelle de terre, à Papeari, sur laquelle vous construisez le Restaurant du Musée Gauguin, en association avec Lionel et Suzanne Lupan.

Naturalisé Français en 1969, vous vous lancez dans le secteur du tourisme, avec l’aide de votre femme, qui travaille à l’agence Tahiti Tours. Vous travaillez ainsi avec les agences de la place afin que les touristes puissent apprécier le calme, mais aussi la beauté du lagon et la végétation luxuriante de Papeari.

Vous avez notamment reçu, sur ce superbe site, un très grand nombre de personnalités, des hommes politiques, tels que Philippe Seguin et Alain Juppé, ainsi que des célébrités du 7ème Art comme Bette Davis ou Marlon Brando. Ces derniers ont d’ailleurs beaucoup contribué à en faire un lieu incontournable, pour les touristes comme pour les locaux.

En ce jour où nous célébrons les 50 ans du Restaurant du Musée Gauguin, et afin de saluer votre dévouement pour la valorisation de ce site, mais aussi votre désir de faire partager l’accueil polynésien au plus grand nombre, j’ai l’honneur de vous élever, Roger GOWEN, au rang de chevalier dans l’ordre de Tahiti Nui.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close