ven. Juil 19th, 2019

La défiscalisation nationale accordée à trois sociétés du fenua

L’Etat vient d’accorder trois agréments au titre de la défiscalisation nationale aux sociétés AQUA POLYNESIE, AIR TAHITI et VERDEEN, annonce le haut-commissaire René Bidal.

Ce sont ainsi les secteurs du tourisme nautique, de l’agriculture et du transport aérien qui sont soutenus.

L’agrément fiscal accordé à la société AQUA POLYNESIE vise à soutenir le développement de l’activité touristique par l’acquisition d’un nouveau catamaran dédié à la plongée sous-marine. Ce nouvel équipement sera doté des dernières évolutions techniques et accueillera davantage de croisiéristes dans les meilleures conditions de confort et de sécurité. Le coût de l’investissement est évalué à 302 millions Fcfp et la réduction d’impôt consentie se chiffre à 132 millions Fcfp (43,7%).

Pour mémoire, depuis 2011, une dizaine de projets a bénéficié d’une aide fiscale pour un montant d’investissement global d’environ 2 milliards Fcfp pour encourager l’activité de charter nautique en Polynésie française. Secteur doté d’un fort potentiel de développement, l’Etat et le Pays conjuguent ainsi leurs efforts pour faire du tourisme nautique une priorité de leur programme d’investissement.

Par ailleurs, la société VERDEEN obtient la défiscalisation nationale pour la construction et la mise en service d’une ferme aquaponique sur le plateau de Taravao. Le coût des investissements est évalué à 501 millions Fcfp et la réduction d’impôt consentie se chiffre à 182 millions Fcfp (36,3%). Le programme prévoit la création d’une quinzaine d’emplois. Grâce à une méthode de production écologique unissant la culture de la plante et l’élevage de poissons, il contribuera à l’accroissement de la production locale pour limiter le recours à l’importation.

Enfin, la compagnie aérienne AIR TAHITI a souhaité acquérir des équipements au sol, destinés au traitement des avions en escale et à la prise en charge du fret (tracteurs, élévateurs, chariots et véhicules). Ces nouveaux matériels contribueront à améliorer les conditions de travail des manutentionnaires et des agents au sol ainsi que leur sécurité et celle des passagers. Le coût des investissements à réaliser est évalué à plus de 202 millions Fcfp et la réduction d’impôt consentie s’élève à près de 84 millions Fcfp (41,5%).

Source: Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :