sam. Oct 19th, 2019

Une explication scientifique à la rousseur

Au Moyen-Age, les cheveux roux étaient associés aux flammes de l’enfer… et les femmes rousses considérées comme des sorcières. Une justification capillaire franchement tirée par les cheveux…

En réalité, il existe une explication scientifique à la rousseur. Et ce sont des chercheurs de l’université d’Edinburgh, en Ecosse, l’un des territoires de prédilection de cette pigmentation*, qui ont trouvé la solution.

Leurs travaux sont publiés cette semaine dans la revue Nature Communication.

Huit nouveaux gènes découverts

On pensait initialement qu’il n’existait qu’un seul gène codant pour cette couleur de cheveu, le gène MC1R, pour “Melanocortin 1 Receptor”, situé sur le chromosome 16. Mais on a tous pu observer qu’il existe en réalité de nombreux types de rousseur dans la population générale… Les chercheurs ont donc travaillé sur un large échantillon de sujets roux, 350 000 individus au total, et ont finalement pu isoler huit nouveaux gènes impliqués dans la couleur rousse.

Et les autres dans tout ça ?

Et leur découverte ne s’arrête pas là ! L’étude révèle que ce sont aussi près de 200 gènes qui sont impliqués dans la couleur des cheveux bruns ou blonds, dont beaucoup interagissent les uns avec les autres…

Avouez qu’on n’imaginait pas une telle complexité génétique… C’est presque à s’arracher les cheveux !

D’après le site heraldscotland.com, l’Ecosse abriterait environ un cinquième des roux du monde (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :