sam. Sep 14th, 2019

Apprentissage: validation de la nouvelle carte de formations

Présidé par la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, le comité de pilotage (COPIL) sur le dispositif d’aide à l’emploi “Apprentissage”, s’est déroulé, jeudi matin, en présence de la ministre de l’Education, Christelle Lehartel, du Vice-Recteur, de leurs services et des partenaires sociaux.

L’apprentissage, est une formation en alternance qui associe une formation chez un employeur et des enseignements dispensés dans un centre de formation afin de valider un diplôme ou un titre professionnel. Cette mesure permet également au demandeur d’emploi d’intégrer l’acquisition d’une expérience professionnelle au sein d’une entreprise.

Le SEFI est désigné comme Centre de Formation des Apprentis (CFA) du Pays. Afin de garantir le succès de ce dispositif, une convention a été signée en 2016 entre le ministère du Travail et le Vice-Rectorat. Cette convention définit ainsi deux instances de gouvernance que sont le Comité Technique de l’Apprentissage (COTECH) et le Comité de Pilotage de l’Apprentissage. Chaque fin d’année depuis sa création, le COPIL se réunit pour arrêter la carte de formation de l’année suivante.

Lors du Comité de pilotage réuni jeudi dernier, le SEFI a présenté le bilan de la mise en oeuvre de l’apprentissage sur les trois dernières années (2015-2018). En moyenne une centaine de contrat d’apprentissage ont été conclus, majoritairement dans les secteurs du commerce, du tourisme, de plusieurs niveaux (CAP à la licence professionnelle) pour un coût avoisinant les 100 millions Fcfp. Le taux de réussite est de 83% avec un taux d’insertion de 65%. En 2018, ce sont 113 apprentis qui ont bénéficié de ce dispositif répartis dans 8 formations.

Le COPIL a, par ailleurs, validé pour l’année 2019, la nouvelle carte de formations qui sera consacrée aux secteurs du tourisme, de l’informatique, du bâtiment, de l’industrie, de la santé, de l’hygiène et de l’environnement, du commerce et du support à l’entreprise (secrétaire, assistant conseil) pour différents niveaux de formations (CAP à licence professionnelle).

Le ministère du Travail lancera en 2019 une campagne de communication afin de mieux faire connaître les dispositifs des contrats aidés et des aides à l’emploi proposés par le SEFI, dont celui du dispositif d’apprentissage, auprès du grand public en général et plus spécifiquement auprès des employeurs, des organismes de formation et demandeurs d’emploi.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :